L'Auvergne Agricole 28 mai 2014 à 08h00 | Par Hélèna NOWAKOWSKI

Section bovine - L'UDSEA redynamise sa section veaux de boucherie

Le 9 avril dernier, l'UDSEA nommait Angélique Delaire pour succéder à Yves Pélissier et représenter le département à la FNB.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le renouvellement des responsables se poursuit et se féminise puisqu' Angélique Delaire est maintenant chargée du dossier « veaux de boucherie » au sein de l'UDSEA. Cette éleveuse d'Augerolles installée en 2007, exploite un atelier de 240 veaux depuis 2009. Elle travaille en intégration avec une société filiale du groupe Sicarev et reçoit 2 lots de veaux par an.

Si l'on considère que la France est le premier pays producteur et consommateur de viande de veau en Europe, on prend conscience des atouts de cette filière et de la nécessité de la pérenniser. Elle est confrontée à de multiples enjeux tels que le fort besoin de renouvellement des éleveurs suite aux passages à la retraite, la nécessaire mécanisation et modernisation des élevages pour améliorer les conditions de travail des exploitants et les conditions d'élevage et pour rendre la filière plus attractive auprès des jeunes. La réforme de la PAC s'appuyant sur une notion de foncier dans son 1er pilier est inadaptée à ce type d'atelier nécessitant peu ou pas de surface.

A ce titre, l'UDSEA demande aux éleveurs possédant des DPU «sans terres» de se faire connaître au 04.73.44.46.90.

La production de veaux se caractérise par des charges d'exploitation conséquentes notamment en ce qui concerne le bâtiment et les aménagements. C'est pourquoi la FNB appelle à une prise en compte spécifique des élevages de veaux de boucherie dans le Plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations.


Dans l'optique d'une relance dynamique de la section, nous vous invitons à vous faire connaître pour nous communiquer vos coordonnées afin que l'on vous informe régulièrement des actualités.udsea63@orange.fr, 04.73.44.46.90.

Angélique Delaire est productrice de veaux de boucherie à Augerolles.
Angélique Delaire est productrice de veaux de boucherie à Augerolles. - © Udsea 63

Interview d'Angélique Delaire

Quels sont vos projets de relance pour la section ?

Je souhaite dans un premier temps recenser les éleveurs de veaux de boucherie sur le département pour les fédérer à la section. Suite à cela, il serait intéressant de créer un groupe de travail pour faire remonter les difficultés de cette production. Il faut mettre en avant la production de veaux de boucherie pour permettre le renouvellement des générations et attirer les jeunes et pour cela j'aimerais mettre en place avec le concours de l'UDSEA, un appui technique pour les éleveurs et futurs éleveurs sur les nouveaux systèmes de production ainsi que des partenariats avec les lycées agricoles pour présenter la production.

Il est primordial de créer un réseau d'éleveurs, de leur diffuser de l'information, de permettre une meilleure communication afin de rompre l'isolement professionnel de cette production.

 

Quels sont les dossiers en cours actuellement ?

Au niveau d'Interveau, nous débattons avec le Syndicat des intégrateurs du nouveau contrat type pour qu'il intègre l'augmentation des charges, la diminution des primes PAC, la baisse du revenu des éleveurs et nous militons pour une amélioration des conditions de travail suite à l'augmentation de la quantité de fibres à distribuer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui