L'Auvergne Agricole 22 mars 2007 à 00h00 | Par C.Rolle

Produits phytos - La collecte devient un réflexe

Les agriculteurs sont nombreux à participer à la collecte des emballages vides et des produits phytos non utilisés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Prochaines collectes
EVPP : 12 et 13 juin 2007 -  27 et 28 novembre 2007
PPNU : 4 et 5 décembre 2007
Prochaines collectes EVPP : 12 et 13 juin 2007 - 27 et 28 novembre 2007 PPNU : 4 et 5 décembre 2007 - © Auvergne Agricole
D’année en année, les collectes des Emballages vides de produits phytosanitaires (EVPP) et des Produits phyto non utilisés (PPNU) progressent dans le département. Signe que les agriculteurs ont désormais le réflexe d’ apporter ces déchets dans un des sites mis à leur disposition par les partenaires de l’opération.
Pour les EVPP, la démarche a été lancée il y a 3 ans. La première collecte de juin 2003 avait permis de récupérer 8,5 tonnes d’emballages, celle de 2006 atteint 13,5 tonnes, soit 30 % du taux de collecte, précise Pierre Boutet, responsable adjoint département agronomie de la chambre d’agriculture ; « une belle progression qui nous rapproche des 50 % du niveau national». La dynamique semble désormais bien enclenchée, tant sur le département que sur l’ensemble du territoire français où 3634 tonnes d’EVPP ont été collectées en 2006 par Adivalor*, explique Julie Cloupet, chargée de l’animation auprès de la région. «Notre objectif est de récupérer 4000 tonnes d’EVPP en 2007 et atteindre, d’ici 2010, un taux de collecte de 70 %». Une ambition à laquelle le Puy-de-Dôme entend s’associer en pérennisant les collectes sur l’ensemble du département. «Pas question de s’arrêter en si bon chemin. Le réflexe est en train de se créer chez les agriculteurs. Une dynamique s’est mise en place depuis trois ans, il faut absolument la poursuivre» ajoute Xavier DE-BOCK, représentant de la coopérative Domagri, partenaire de l’opération.
Dans le domaine des PPNU, la démarche est plus récente. Elle se développe un peu partout, y compris dans le Puy-de-Dôme où a démarré, l’année dernière, la première collecte. « Ce fut un succès ! Nous avons récupéré plus de 30 tonnes pour 755 apporteurs, détaille Pierre Boutet, ce qui représente une moyenne de 40 kg par apporteur». En France la collecte PPNU a été de 1500 tonnes pour 65 départements, soit en moyenne 80 kg par apporteur compare Julie Cloupet.
Sur les 30 tonnes du Puy-de Dôme, 60 % sont des produits phyto interdits, 30 % des produits autorisés mais qui ne sont plus utilisés pour diverses raisons (retraite, changement de culture, soupçon d’inefficacité...) et 10% de produits classés « non identifiés ». «Cette première collecte de PPNU a permis aux agriculteurs de se débarrasser des stocks de produits historiques interdits avant janvier 2003, soit 98% d’entre eux» explique la représentante d’Adivalor. En 2007 les partenaires espèrent bien atteindre 15 tonnes de produits collectés pour 500 apporteurs.

• Agriculteurs, distributeurs, industriels pour la valorisation des déchets

Savoir
Qui finance les collectes ?

L’Union des industries de la protection des plantes (UIPP). Elle est composée d’une quarantaine de sociétés phytopharmaceutiques qui contribuent au financement des opérations. En 2007, le panel des contributeurs devrait s’étoffer avec l’entrée de sociétés de produits fertilisants
Que deviennent les déchets collectés ?
Il n’y a pas de 2ème vie pour les EVPP et les PPNU collectés par Adivalor mais une valorisation par l’énergie. Les déchets sont en effet utilisés pour la valorisation énergétique. Seuls des incinérateurs agréés peuvent les recycler. Ils peuvent être aussi utilisés comme combustible de substitution par des cimenteries agréées.

 

17 points de collecte sont ainsi organisés à travers les Combrailles et le sud ouest du Puy-de-Dôme.
17 points de collecte sont ainsi organisés à travers les Combrailles et le sud ouest du Puy-de-Dôme. - © Auvergne Agricole

Le 25 mai 2007 : pensez à la collecte des plastiques agricole

Le devenir des plastiques agricoles utilisés n’est pas sans poser problème après utilisation. Que faire des bâches d’ensilage et autres films d’enrubannage, étant donné que la loi interdit tout enfouissement ou incinération. Chacun se trouve donc encombré de ces plastiques qui sont le plus souvent, dans le meilleur des cas stockés sur l’exploitation et au pire laissés à l’abandon sur les parcelles.
La solution actuellement la plus raisonnable est le recyclage de ces déchets. Un partenariat entre le SMAD des Combrailles, la Chambre d’Agriculture et les syndicats de collectes des ordures ménagères a permis depuis 2003 d’engager une campagne de collecte et de recyclage des plastiques agricoles usagés dans les Combrailles. En 2007, le périmètre concerné par cette collecte est élargi, puisqu’il comprend les communes des cantons de Montaigut en Combraille, Menat, Pionsat, St Gervais d’Auvergne, Manzat, Combronde, Pontaumur, Pontgibaud, Herment, Bourg-Lastic, Rochefort-Montagne, Tauves et La Tour d’Auvergne.
Cette collecte reste gratuite pour les agriculteurs.
Attention !
Tous les plastiques ne sont pas recyclables, ainsi, seuls les films d’enrubannage, les bâches d’ensilage, les bâches de serre, les enveloppes intérieures des big-bags et les sacs d’engrais 50 kg seront collectés lors de cette campagne. Dans la mesure du possible, ces déchets devront être déposés brossés et pliés. Ils peuvent être conditionnés en balles rondes.
Tous les autres déchets plastiques (ficelle, bidons, enveloppes extérieures de big-bags…) ne seront pas collectés et ne doivent en aucun cas être déposés lors de la récupération.

17 points de collecte sont ainsi organisés à travers les Combrailles et le sud ouest du Puy-de-Dôme. Les plastiques doivent être impérativement déposés le jour du 25 mai et non avant.
Les points de collecte seront communiqués à tous les exploitants de la zone concernée par le bais d’un courrier individuel.

Renseignements :
• La Chambre d’Agriculture : PRA Combrailles : 04.73.85.82.43 et PRA Dôme et Hautes Combrailles : 04.73.65.92.69
• Le SMAD des Combrailles : 04.73.85.82.08.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui