L'Auvergne Agricole 18 janvier 2013 à 10h28 | Par M. Brut

Portrait - « Les statuts des agriculteurs sont primordiaux »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Auvergne Agricole

Annie Megemont

46 ans, éleveuse laitière à Perpezat, en EARL avec son époux. Ils possèdent 72 vaches laitières et la totalité de leur production est vendue à la laiterie Dischamp.

Annie Mégemont et son mari ont réfléchi pendant longtemps au statut qu’ils pouvaient donner à leur exploitation agricole. Il y a trois ans, ils ont opté pour l’EARL.

«Les statuts des exploitations agricoles sont très importants mais sont quelque peu abstraits. Heureusement de nombreux organismes agricoles, tels que les centres de gestion, CERFRANCE, Chambre d’agriculture…, sont là pour nous aider. Le statut d’une exploitation n’est pas à prendre à la légère. Que ce soit pour la femme ou pour l’homme, la personne doit être reconnue pour son travail afin de bénéficier de droits à la retraite, aux aides du Service de remplacement… Aujourd’hui, trop d’agriculteurs et particulièrement les femmes sont sans statut. Pourtant, une fois les démarches réalisées, c’est un réel soulagement. Malgré l’évolution de notre métier, ces statuts restent adaptés à la particularité de nos exploitations. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,