L'Auvergne Agricole 12 octobre 2016 à 08h00 | Par CA 63

Portes ouvertes bâtiments, les 18, 19 et 21 octobre en Combrailles

Vous avez un projet de construction ? Vous souhaitez aménager ou rénover l'un de vos bâtiments ? Profitez des journées portes-ouvertes pour préparer au mieux votre projet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le projet d’un nouveau bâtiment chez Jean et Dominique Bourdon a été réfléchi et doit être opérationnel pour l’hiver 2017.
Le projet d’un nouveau bâtiment chez Jean et Dominique Bourdon a été réfléchi et doit être opérationnel pour l’hiver 2017. - © EDE 63

Dominique Bourdon élève 95 vaches Limousines dans la commune de Chambon-sur-Lac. Son fils Jean, est en cours d'installation sur la ferme. La formation du Gaec est prévue pour le printemps 2017.

L'installation de Jean a été l'occasion de réfléchir à la construction d'un nouveau bâtiment, l'éta-ble entravée présente sur l'exploi- tation n'étant plus adaptée au travail des éleveurs.

Le futur Gaec a choisi d'investir dans une stabulation économe en paille.

 

Projet

Stéphane Berthin, conseiller à l'EDE, les a accompagnés dans leur projet. « Aujourd'hui, c'est indispensable de réfléchir à un bâtiment économe en paille. D'autant plus en zone de montagne... L'aire paillée intégrale c'est 10kg de paille par vache et par jour ce qui représente un budget conséquent... Et au-delà du coût, il faut de grandes capacités de stockage et un temps de travail important lié au paillage, à la vidange de l'aire paillée... L'aire raclée ou la fosse caillebotis sont un bon consensus entre l'aire paillée intégrale et les logettes. »

Conseils et visites

Dominique et Jean souhaitaient s'orienter vers une aire raclée. Sur les conseils de Stéphane, ils ont visité plusieurs bâtiments ayant participé aux portes-ouvertes organisées par la Chambre d'agriculture et l'EDE. À Bagnols avec une aire paillée et fosse sous caillebotis, ou à St-Dier d'Auvergne avec aire paillée et couloir raclé lisier et enfin à Biollet avec aire paillée et fosse sous caillebotis.

« Nous avions besoin de nous rendre compte de ce que ça donnait concrètement. Visiter plusieurs bâtiments en fonctionnement permet de comparer, de peser le pour et le contre... On a pu échanger sur les avantages et les inconvénients de chaque aménagement » déclare Dominique. « Au départ on voulait partir sur une aire raclée, pensant que l'on ferait davantage d'économies... ».

« Les aires raclées c'est très bien, ça fonctionne déclare Stéphane, mais lorsque l'on a des topographies très accidentées comme en montagne, ça demande de gros travaux de terrassement pour faire une plateforme pour mettre le bâtiment et la fosse. Et puis avec l'altitude il y a aussi la problématique de la gestion du racleur en périodes de gelées. Dans leur cas, la fosse caillebotis est beaucoup plus adaptée ».

Un constat que les éleveurs ont pu confirmer lors des visites de bâtiments.

« Grâce aux conseils de Stéphane et aux différents échanges avec les éleveurs lors des visites, on a réajusté notre projet. La fosse caillebotis est plus adaptée à nos besoins. »

Dominique et Jean ont déposé leur permis de construire.

Le projet devrait commencer dans l'été pour un bâtiment opérationnel pour l'hiver 2017.

Pour tout renseignement : Territoire Combrailles 04 73 85 82 43.

Huit exploitations ouvrent leurs portes

 

Les 18, 19 et 21 octobre à partir de 14h en Combrailles.

 

Mardi 18 octobre

- Gaec du Puy à Ayat-sur-Sioule / Lait

- Gaec des Patureaux à St-Pardoux / Viande

- Franck Monier à Orcines / Ovins

 

Mercredi 19 octobre

- Earl du Montaurier à Combrailles / Lait

- Gaec du Bois de la Brousse à Charensat / Viande

 

Vendredi 21 octobre

- GAEC Poughon à Biollet / Viande

- Marie-Annie Couperier à St-Ours les Roches / Lait

- Gaec du Suc à Pulvérières / Lait.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui