L'Auvergne Agricole 11 juillet 2018 à 14h00 | Par D'après communiqué

Perspective de redressement des prix sur le second semestre

Le ralentissement de la production laitière devrait conforter une tendance à la hausse du prix du lait à la ferme sur le second semestre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Evolution de la collecte laitière en France jusqu’à début juin 2018
Evolution de la collecte laitière en France jusqu’à début juin 2018 - © © FranceAgriMer

«La production laitière dans les grands bassins exportateurs augmente actuellement de façon très modérée que ce soit en Nouvelle-Zélande ou dans l'Union Européenne » explique Benoît Rouyer, économiste au CNIEL, dans sa note de conjoncture de juin 2018. Cette tendance devrait, selon lui, se poursuivre dans les prochains mois en Europe. En effet, après un printemps froid et tardif, plusieurs régions du centre et de l'est de l'Europe subissent actuellement des conditions climatiques très chaudes, qui vont freiner le développement global de la production.

Le prix mensuel du lait de vache
Le prix mensuel du lait de vache - © FranceAgriMer

La collecte laitière française peu dynamique

L'économiste du Cniel précise que « la production laitière française est actuellement peu dynamique.» (cf. graphique ci-contre). Le pic de collecte a été beaucoup moins prononcé que les années précédentes. Et désormais, la collecte se situe en dessous du niveau de l'année 2017.

Sur les marchés internationaux, les cours des produits laitiers ont augmenté depuis le début de l'année. La situation s'avère néanmoins contrastée selon qu'il s'agisse de beurre ou de poudre (cf. graphique ci-contre). « Les prix restent, en effet, très bas pour la poudre de lait écrémé, tandis que ceux du beurre sont voisins des niveaux record atteints l'an dernier. »

Evolution des cours mondiaux
Evolution des cours mondiaux - © @DR

Prix moyen à 306 EUR /1000 l

Selon l'enquête mensuelle laitière de FranceAgriMer, le prix standard du lait de vache conventionnel était ainsi au mois d'avril 2018 de 306 EUR les mille litres. Il se situe 13 EUR en dessous du prix standard du lait de vache toutes qualités confondues, qui englobe non seulement le lait conventionnel, mais aussi le lait bio et le lait destiné à la fabrication d'AOP.

Les prix à la consommation pour les ménages en France évoluent de façon disparate selon les familles de produits laitiers.

« La progression apparaît très nette pour le beurre, et beaucoup plus mesurée sur les autres produits laitiers, tels que le lait liquide, les fromages et les yaourts.»

 

Pour Benoît Rouyer, « la conjoncture présente actuellement de nets signes d'amélioration par rapport à la situation décrite en début d'année. Le ralentissement de la production laitière devrait conforter une tendance à la hausse du prix du lait à la ferme sur le second semestre. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui