L'Auvergne Agricole 13 août 2020 à 09h00 | Par Hélèna Nowakowski

Pause gourmande sur la route des vacances

Samedi 8 août, les agriculteurs du département ont fait déguster des produits issus des filières locales aux touristes de passage sur l'aire d'autoroute de Manzat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © H.N.

Communication positive

Au-delà de l'intérêt gustatif de la rencontre agriculteur - consommateur, c'est l'échange qui est également recherché par les organisateurs dans l'objectif de promouvoir l'agriculture locale. Ces moments permettent de montrer très simplement d'où vient l'alimentation, qui la produit et de faire le lien entre le producteur et le produit fini. Si cela semble aller de soi dans les régions rurales, ce n'est pas forcément le cas pour les urbains. « Venir à la rencontre des gens, leur faire goûter nos produits, leur expliquer nos pratiques, faire tomber d'éventuels préjugés, voilà l'objectif rempli » explique Sabine Tholoniat, Présidente de la Fnsea 63. Et Mathieu Trillon, Président de la section productions végétales de rajouter « le consommateur n'est pas conscient que le pain de mie Jacquet qu'il achète dans son supermarché est issu des blés de notre filière locale de Limagne. Un circuit court n'est pas forcément une vente directe. Il y a d'autres modèles tout aussi vertueux mais il faut l'expliquer et les gens le comprennent très bien.» Le consommateur connaît bien les fromages AOP d'Auvergne mais ne sait pas forcément que d'autres produits « poussent » dans les champs et prairies du département d'où l'intérêt de ces actions qui « éduquent» la population par le concret. Les produits sont également rattachés à un territoire qu'ils font vivre et entretiennent à l'image de l'élevage ovin. Depuis son classement à l'Unesco, la Chaine des Puys attire davantage de visiteurs. « Il faut leur expliquer que les paysages qu'ils apprécient tant existent grâce à l'élevage et notamment celui des brebis qui paissent en estive sur les volcans et entretiennent le territoire. Sans animaux, les volcans seraient couverts de bois et ne susciteraient pas le même engouement » précise Thierry Orcière, éleveur ovin et responsable syndical.

Tous s'accordent à dire que la journée a été un réel succès tant par le nombre de visiteurs que par la qualité des échanges. Ces moments sont également l'occasion pour les membres des syndicats Fnsea 63 et JA 63 de se retrouver autour d'une action positive et conviviale et d'ancrer davantage une cohésion syndicale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui