L'Auvergne Agricole 25 mars 2010 à 11h13 | Par MSA Auvergne

MSAAuvergne - Un nouveau Conseil d’administration pour la MSAAuvergne

L’Assemblée générale élective de la MSA Auvergne s’est tenue mercredi 17 mars 2010 au Polydôme à Clermont-Ferrand. Pour l’occasion, 640 délégués cantonaux, élus au mois de janvier dans les quatre départements auvergnats, étaient présents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les délégués ont procédé à l’élection des 36 membres du Conseil d’administration.
Les délégués ont procédé à l’élection des 36 membres du Conseil d’administration. - © DR

Il s'agit d'un rassemblement important pour la MSA puis-que lors de cette journée les délégués élisent, au niveau régional, leur Conseil d'administration et au niveau départemental, les membres des comités départementaux qui siègeront au cours des cinq prochaines années.
Avant de procéder au vote, le Président, Jean-Pierre Vigier, a félicité les nouveaux délégués élus, a remercié les administrateurs sortants pour leur travail et l'ensemble des délégués pour leur forte contribution à la réussite des élections... Suite à son intervention, les délégués ont procédé à l'élection des 36 membres du Conseil d'administration (9 administrateurs issus de chaque département).
Le Conseil d'administration a élu son président, Gilles Chocheyras et son 1er vice-président, Albert Comptour.
9 délégués ont été élus, qui constituent avec les administrateurs, chaque Comité départemental.

 

 

Gilles Chocheyras.
Gilles Chocheyras. - © DR

Le nouveau visage de la MSA Auvergne

C'est fait. La MSA Auvergne a un nouveau président : Gilles Chocheyras. Ancien cultivateur à Maringues, engagé de longue date dans la mutualité, il a été élu mercredi 17 mars par le conseil d'administration.
Retour sur un parcours en lien constant avec le monde agricole. L'agriculture est une affaire de famille. A 14 ans, quant vient le temps de penser au futur, Gilles Chocheyras s'inscrit à « l'école d'hiver » à Marmilhat. « J'aimais ça. Et jamais je ne me suis senti forcé de devenir moi aussi agriculteur » souligne l'enfant du pays. C'est le temps des études, des premières années à l'internat. A 17 ans, retour à la ferme pour aider la famille.
Et cinq années plus tard, il s'installe en 1970 près de Maringues, d'abord avec une exploitation de 20 hectares en culture de maïs et de blé. « Il faut comprendre l'époque, l'agriculture était alors en plein développement.» L'exploitation a su évoluer et grandir, pour atteindre 80 hectares en 1996.
Aujourd'hui à la retraite, Gilles Chocheyras accède à la présidence de la MSA après un long parcours dans les instances de la mutualité. D'abord en tant que délégué cantonal en 1978. « La MSA aussi est une passion. Puis tout simplement je voulais comprendre comment sont utilisées les cotisations!» Puis ensuite comme délégué départemental en 1984. Ensuite viendra la présidence de la MSA du Puy-de-Dôme.
Gilles Chocheyras souhaite réaffirmer son attachement aux spécificités de la MSA. «Nous sommes le seul vrai régime général : nous avons un guichet unique qui traite de la maladie, de la retraite des accidents, des complémentaires. » Quels sont pour lui les points à faire évoluer ? Le versement de la pension de réversion aux conjoints doit progresser. Autre aspect : « Nous sommes la seule caisse sans indemnité journalière pour maladie... » Et alors que la réforme des retraites sera à nouveau à l'ordre du jour en 2010, la MSA devra aussi faire entendre sa voix.
Une confidence ? « J'ai gardé quatre ou cinq hectares pour garder la main » précise-t-il dans un sourire. Quand l'agriculture est une passion...
S. LABLANQUIE

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui