L'Auvergne Agricole 21 mars 2018 à 12h00 | Par Baptiste Arnaud

«Merci Monsieur le Président »

Baptiste Arnaud, Président JA du Puy-de-Dôme

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © @DR

Je savais déjà que nous n’avions pas les mêmes conceptions des fondamen- taux de l’agriculture et des voies de développement du métier. Les idées rétro et anti-développement que tu portes en tant qu’élu à la Confédération Paysanne sont loin d’être les miennes. Pourtant politiquement néophyte, puisque représentant de LREM, je pensais que tu pouvais avoir, malgré tout, des qualités humaines. Jusqu’ici, les sons de cloches qui me disaient le contraire je n’en tenais pas compte. Je voulais me faire ma propre opinion sur toi. Bien mal m’en a fait quand j’ai réellement découvert qui tu étais…

Depuis de nombreuses années maintenant, les Jeunes agriculteurs du Puy-de-Dôme organisent, plusieurs fois par an, une formation dédiée aux porteurs de projets qui ont le souhait de s’installer en société. Durant deux jours, les futurs installés sont familiarisés avec les contours d’une installation en Gaec, en Earl… Une formation dispensée par une personne très compétente du Cerfrance Puy-de-Dôme Avenir et dont les retours sont satisfaisants.

La semaine dernière nous avons appris, aux détours d’une conversation, que la Chambre d’agriculture organiserait désormais cette formation, créée par les JA 63... Il est aisé de comprendre que les jeunes réaliseront cette formation vers la chambre pour des raisons de facilité. Et nous le comprenons. Ce que nous avons du mal, par contre à admettre, c’est la façon de faire.

Avec le secrétaire général des JA nous t’avons rencontré le 23 février dernier au sujet de la mise en place d’une convention entre nos deux structures dans le cadre de la labellisation du PAI, dans le seul objectif de contribuer à la réussite de l’installation, mais aucun mot concernant cette formation. La mise en place de cette formation c’est tout bonnement pour faire du tort aux JA 63, la Chambre d’agriculture n’acceptant pas que les JA soient dans la boucle de l’installation et soient des personnes ressources dans la mise en place de la politique à l’installation.

Notre chambre doit être la seule à ne pas travailler avec les JA de son département sur l’installation et sur le renouvellement des générations agricoles. Pourtant JA a toute sa place dans le paysage agricole y compris dans le Puy-de-Dôme où personne ne pourra jamais remettre en cause la légitimité des JA dans l’installation.

En effet, nous sommes compétents, puisque 97% des jeunes qui appliquent les dispositifs conçus et portés par JA pérennisent leurs projets dans le temps. C’est pour cela que je te remercie franchement ! Ton mépris, pendant 5 ans, pour les jeunes du département n’a pas entamé notre motivation. Bien au contraire… Ton dernier coup bas ne fait que nous motiver pour que demain tu ne sois plus à la place où tu te trouves si bien mais qui te va si mal…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui