L'Auvergne Agricole 19 avril 2012 à 11h50 | Par D.Perret

Manifestation - Producteurs rackettés : il est urgent de trouver des solutions

Suite à la manifestation du 10 avril à Thiers, les producteurs ont rencontré le Sous-Préfet de Thiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le barrage filtrant a été l’occasion d’expliquer la situation des producteurs de lait aux citoyens en leur distribuant des tracts.
Le barrage filtrant a été l’occasion d’expliquer la situation des producteurs de lait aux citoyens en leur distribuant des tracts. - © UDSEA

Etant excusé le jour de la manifestation, le Sous-Préfet de Thiers a reçu une délégation, jeudi 12 avril, à la demande des syndicats. Le constat exprimé publiquement par les producteurs lors du barrage filtrant est le même, si ce n’est qu’il s’alourdit de jour en jour.

Pascal Servier, président de la FDPL insiste : «Les exploitations rencontrent des problèmes de trésorerie et n’ont pas de perspectives d’avenir. La ponction auprès des producteurs représente au total 1 000 € par jour ! Il est encore temps de trouver des solutions qui préservent les exploi- tations agricoles, l’entreprise de transformation et ses salariés. Mais le temps est compté». Les producteurs veulent notamment apporter des réponses en terme de gestion des volumes de dégagement pour apporter de la stabilité à l’ensemble de la filière laitière.

Les producteurs de lait livrant à la Laiterie Antoine Garmy sont venus en famille manifester leurs inquiétudes à propos de leur avenir et celui de l’usine.
Les producteurs de lait livrant à la Laiterie Antoine Garmy sont venus en famille manifester leurs inquiétudes à propos de leur avenir et celui de l’usine. - © UDSEA
«Lait vendu à perte», «la laiterie fait son beurre sur le dos des producteurs», «producteurs rackettés»… autant de slogans qui traduisent l’incompréhension des éleveurs d’une telle situation.
«Lait vendu à perte», «la laiterie fait son beurre sur le dos des producteurs», «producteurs rackettés»… autant de slogans qui traduisent l’incompréhension des éleveurs d’une telle situation. - © UDSEA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui