L'Auvergne Agricole 25 octobre 2012 à 11h23 | Par Adeline Javion

Manifestation - Des échanges positifs avec les citoyens

Les producteurs de lait sont fiers de leur métier mais ils réclament des perspectives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C’est dans la bonne humeur que les producteurs de lait ont échangé avec les clermontois sur leur métier et autour de produits du terroir.
C’est dans la bonne humeur que les producteurs de lait ont échangé avec les clermontois sur leur métier et autour de produits du terroir. - © UDSEA

Suite à l’appel de la FNPL, mercredi 24 octobre, les producteurs de lait sous l’égide de la FDPL, l’UDSEA 63 et les JA du Puy-de-Dôme se sont réunis à Clermont-Ferrand pour faire part de leur mécontentement sur plusieurs points et échanger avec les citoyens sur leur situation.

 

Les éleveurs laitiers ont besoin de perspectives…

Tel était le slogan affiché. En effet, les éleveurs laitiers sont la cible de plusieurs problèmes comme la baisse unilatérale du prix du lait par les laiteries, l’enchaînement des mesures fiscales privant de fait les agriculteurs d’aides aux congés, l’empilement des mesures administratives, … «Ils ne peuvent pas rester dans la morosité alors qu’ils investissent dans la production, il est normal de recevoir des gages pour l’avenir» explique Pascal Servier, président de la Fdpl.

Le ministre de l’Agriculture fait des discours pour sauver l’élevage mais les actes semblent aller à l’inverse ! Que ce soit l’abrogation de la taxe fiscale affectée (pénalités des quotas), les mesures sociales ou les complications administratives pour la mise en place des organisations de producteurs et des contrats, les signaux positifs sont maigres !

- © UDSEA

La Place de Jaude comme lieu de rencontre

Ce rendez-vous a rassemblé de nombreux éleveurs qui ont pu échanger avec les passants autour de quelques produits locaux et ainsi les informer sur les conditions de production et de valorisation des produits agricoles. L’ensemble des participants, agriculteurs et citoyens, ont trouvé ces échanges enrichissants. Cette mobilisation a permis de communiquer directement avec les consommateurs qui se sont montrés compréhensifs par rapport aux problèmes agricoles, dénonçant pour leur part le pouvoir des GMS(1).

Pendant la journée, une délégation a rencontréle préfet du Puy-de-Dôme, Eric Delzant, pour échanger sur les difficultés que connaissait la filière malgré des volontés marquées par les producteurs pour aller de l’avant.

(1) Grandes et moyennes surfaces

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui