L'Auvergne Agricole 08 décembre 2011 à 11h21 | Par Céline Vialle

LIVRADOIS-FOREZ /DORE BOIS NOIRS - Le cerf s’approche de l’est du Puy-de-Dôme

Suite à un projet de réintroduction de cerfs dans la Loire, agriculteurs et forestiers ont manifesté leur inquiétude.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation reçue par le Sous-Préfet d'Ambert a insisté sur la nécessité d'éliminer les cerfs déjà présents sur le secteur.
La délégation reçue par le Sous-Préfet d'Ambert a insisté sur la nécessité d'éliminer les cerfs déjà présents sur le secteur. - © C. Vialle

Un évènement a conduit une centaine d’agriculteurs et forestiers à manifester devant la sous-préfecture d’Ambert, mercredi 30 décembre. La Fédération de Chasse de la Loire a un projet de réintroduction d’une centaine de cervidés sur son département dans des zones limitrophes du Livradois-Forez et de Dore Bois Noirs. Les professionnels agricoles et du bois sont très inquiets par rapport à un projet de cette envergure. Une fois n’est pas coutume, les forestiers se sont joints aux agriculteurs pour sensibiliser les pouvoirs publics au danger que représente un tel gibier sur le secteur. Consommation des cultures, risques sanitaires, effarouchement des troupeaux, saillies de génisses sont autant de problèmes liés à la présence du cerf.

Les dégâts économiques sont aussi conséquents pour les propriétaires forestiers qui voient partir leurs plantations en bois de trituration.

Deux délégations, composées de représentants agricoles et forestiers, ont été reçues par les sous-préfets d’Ambert et de Thiers afin de les sensibiliser sur l’ampleur des dégâts de ce gibier. Des éleveurs de l’ouest du département étaient présents. Les deux sous-préfets se sont montrés à l’écoute et feront remonter les revendications aux préfets du Puy-de-Dôme et de la Loire. Dans le même temps, une manifestation devant la sous-préfecture d’Ambert a eu lieu afin de faire connaître les inquiétudes de la profession quant au projet de la Fédération de Chasse de la Loire et sur l’efficacité des battues administratives. Le cerf étant reconnu comme espèce indésirable sur l’Est du département (tel que le prévoit le schéma cynégétique départemental), les délégations ont insisté sur le fait qu’il doit être éliminé s’il s’aventure sur ce territoire. «Tout cerf vu doit être abattu !» ont clamé les manifestants.

Annie Marret (Chambre d'agriculture), Bruno Chaput (UDSEA) et Charles-Henri de Provenchères (Union Régionale des Forêts d'Auvergne) ont relaté l'échange entre la délégation et le sous-préfet à l'assemblée des manifestants.
Annie Marret (Chambre d'agriculture), Bruno Chaput (UDSEA) et Charles-Henri de Provenchères (Union Régionale des Forêts d'Auvergne) ont relaté l'échange entre la délégation et le sous-préfet à l'assemblée des manifestants. - © C. Vialle

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui