L'Auvergne Agricole 16 septembre 2020 à 14h00 | Par Propos recueillis par M.Comte

«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »

Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme revient sur cette fréquentation record.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été. - © Adobe Stock

A moins de vivre en hermite, il était difficile de ne pas s'apercevoir cet été d'une certaine affluence dans le Sancy. Sur les routes, les chemins, au bord des lacs... les touristes étaient omniprésents à compter de la mi-juillet. Une fréquentation en forte hausse cette année, bénéfique aux acteurs économiques du territoire. Les chiffres exacts sont encore attendus mais Luc Stelly, directeur de l'Office de tourisme du Sancy dresse déjà un premier bilan.

A quelle date la saison touristique a-t-elle démarré dans le Sancy ?

Le début de la saison a été assez tardif avec un véritable pic le week-end du 14 juillet. Le redémarrage a été très intense puisque les 15 permiers jours ont suffi à compenser les pertes du manque de fréquentation de mai et juin ! Il s'est poursuivi jusqu'à fin août. D'ordinaire, nous connaissons un tel pic les deux premières semaines du mois d'août et non durant cinq semaines.

Qu'entendez-vous par forte fréquentation... Avez-vous des chiffres ?

Nous n'avons pas encore de chiffres exacts. La Vallée de Chaudefour par exemple a des compteurs en pleine nature; il faut attendre leur relevé. Les téléphériques du Sancy ont réalisé +50% de passage en juillet et +34% en août. Le taux de remplissage des hébergeurs est également connu avec 83% des logements occupés en août (+6% par rapport à 2019). Les touristes ont visité l'ensemble du territoire et utilisé la majoritée des services (téléphérique, chemins de randonnées, restaurants...). En somme, la saison a été courte mais très intense. Nous ne nous attendions pas à tant d'engouement.

Quels types d'hébergements ont été plébiscités par les touristes ?

Les gîtes et les locations de maison ont été très demandés ainsi que les campings. Les hôtels ont néanmoins un très bon taux de remplissage puisque les premiers hébergements ont été pris d'assaut. Les professionnels ont observé cette année, plus que d'habitude, un réel phénomène de réservation à la toute dernière minute. Certains hôtels avaient des réservations pour le jour même.

Et aucun professionnel du tourisme ne s'attendait à cette affluence ?

Je crois que nous avons tous été très surpris. On m'aurait dit en juin que les choses seraient ainsi, je ne l'aurais pas cru ! Malgré la surprise et les difficultés engendrées, c'est une très bonne nouvelle pour tous les acteurs du tourisme du Sancy. Le cas contraire aurait été réellement préjudiciable. Bien sûr, nous avons œuvré à cette fréquentation puisqu'il y a eu des plans de communication dans ce sens.

Cette arrivée massive de touristes a néanmoins créé des dysfonctionnements ?

Nous avons en effet observé l'émergence de problématiques. Nous avons pu intervenir rapidement sur certaines d'entre elles telle que l'augmentation de la fréquence du ramassage des ordures ménagères. D'autres, à contrario, demandent des aménagements à moyen et long termes. C'est le cas par exemple des parkings à proximité de quelques sites, comme les cascades et la Vallée de Chaudefour. Certains d'entre eux demandent simplement l'installation de panneaux indicatifs supplémentaires et d'autres des travaux un peu plus conséquents, en veillant bien entendu à respecter la nature du site en question.

La saison est-elle terminée ?

Non, pas encore, elle se poursuit malgré la situation sanitaire avec les retraités actifs. Les réservations dans les hébergements se poursuivent, notamment sur les vacances de Toussaint. Le taux de réservation habituel pour cette période est déjà atteint. Malheureusement, ceci n'est gage de rien, puisque comme tout le monde, nous dépendons des annonces gouvernementales en réponse à l'évolution de la crise sanitaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui