L'Auvergne Agricole 07 juillet 2016 à 08h00 | Par C.Rolle

Les Soroptimistes d’Issoire : par et pour les femmes

Le club Soroptimist d’Issoire organisait, le 27 juin dernier, une conférence sur l’agriculture et la sécurité alimentaire avec comme intervenant de poids, Pierre Pagesse !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Magali Boulleau, directrice du lycée agricole Saint Joseph (2ème à droite) a accueilli dans son établissement (de gauche à droite) : Océane Morin, Pierre Pagesse, Renée Verrier et Sandrine Dussourd, respectivement présidente et directrice du Club Soroptimist d’Issoire
Magali Boulleau, directrice du lycée agricole Saint Joseph (2ème à droite) a accueilli dans son établissement (de gauche à droite) : Océane Morin, Pierre Pagesse, Renée Verrier et Sandrine Dussourd, respectivement présidente et directrice du Club Soroptimist d’Issoire - © c.Rolle

Le 27 juin, le lycée agricole Saint Joseph au Breuil sur Couze accueillait le club Soroptimist d’Issoire qui, dans la logique de ses actions, organisait une conférence sur le thème «agriculture et sécurité alimentaire» afin d’aider une jeune étudiante à poursuivre ses études.

 

Soutenir Océane

Composé d’une trentaine de membres, exclusivement des femmes actives et professionnelles, le club Soroptimist d’Issoire agit pour « faire bouger les lignes, tomber les stéréotypes et améliorer la vie des femmes, a expliqué la présidente Renée Verrier. Nous défendons les droits humains et sommes au premier plan témoins des changements des sociétés». Plus concrètement, le club cible ses actions pour lever des fonds, trouver des financements et accompagner des projets dans les domaines de l’éducation, la formation, l’environne- ment, la santé… «Chaque action que nous engageons a pour but de faire progresser la condition des femmes, des filles et des enfants à tous les niveaux de la société». Celle du 27 juin- au travers de la conférence- était dédiée à une jeune étudiante du lycée, Océane Morin. Hors cadre familiale, Océane a suivi sa scolarité au Breuil et obtenu le bac technique agronomie. Elle s’expatrie ensui-te dans le Pas- de -calais pour suivre un BTS «gestion et protection de la nature». De retour dans le Puy de Dôme, elle revient au lycée St Joseph et obtient brillamment cette année, son BTS en production végétale. «Durant toutes ces années à côtoyer de près l’agriculture, j’ai pris conscience de son ôle essentiel dans nos sociétés et de l’importance de le faire savoir» explique Océane. Elle a donc décidé dès la rentrée prochaine, de poursuivre une nouvelle formation alliant évènementiel et agriculture en suivant un «Bachelor chef de projet évènementiel». Elle est sou- tenue dans ce projet par le club Soroptimist d’Issoire.

Agriculture et sécurité alimentaire

Ancien président de Limagrain et du GNIS mais aussi fondateur et ancien président du Momagri, Pierre Pagesse a répondu le 27 juin à l’invitation de Renée Verrier, présidente du club Soroptimist d’Issoire, pour parler d’agriculture et de sécurité alimentaire.

Avec près de 2 milliards de malnutris sur terre, l’agriculture et l’alimentation sont plus que jamais au cœur des enjeux de l’humanité « car sans alimentation il n’y a pas de bonne instruction ni de bonne santé » souligne très justement Pierre Pagesse. L’agriculture est ainsi au centre des principaux enjeux du 21ème siècle : défis alimentaire, démographique, géostratégique ; défis du développement des sociétés, de l’environnement, du changement climatique et défi de l’épuisement des ressources fossiles. Avec 9,6 milliards d’êtres hu-mains en 2050, les besoins en productions végétales vont croître de + 70%. « Le défi planétaire à surfaces constantes est d’augmenter les rendements de +70kg/ha/an ! » Pour l’ancien président de Limagrain, « l’agriculture a tous les atouts pour répondre durablement à ces enjeux à condition que l’on accepte l’ innovation sous toutes ses formes (biotechnologies, stockage d’eau, traitement des plantes, agriculture de précision…), que l’on ait des politiques agricoles fortes et coordonnées et que l’on pourvoit à la formation et à l’éducation des hommes et des femmes.» Pierre Pagesse met en garde contre les discours «anti» qui inlassablement nuisent aux productions agricoles ; il dénonce les « décisions à 3 étages » non coordonnées (OMC, UE, France) qui pèsent sur les exploitations agricoles. «Il est grand temps de recréer de la stabilité et de la lisibilité dans le monde agricole plutôt que de s’acharner à saborder l’économie agricole et alimentaire».


A PROPOS DE...

Depuis 1921,  Les Soroptimist prennent des initiatives et  se mobilisent,  afin de transformer la vie des femmes, des filles, et des enfants. Grâce à un réseau mondial de membres engagés dans la société, et à travers des partenariats internationaux, les Soroptimist font bouger les lignes en créant une différence positive. Le club Soroptimist d’Issoire compte une trentaine de membres et fait partie du réseau international qui regroupe 90 000 membres, 3 000 clubs dans 120 pays.Leur devise est : Comprendre  - Entreprendre - Défendre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui