MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir L'Auvergne Agricole quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
L'Auvergne Agricole 19 février 2020 à 14h00 | Par Mélodie Comte

Les candidats aux municipales mis au parfum des enjeux économiques

La Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme proposent 28 mesures concrètes aux candidats pour développer l’économie durable.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
David Chauve, président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme et Claude Barbin, président de la CCI ont présenté conjointement les 28 propositions à destination des candidats aux municipales.
David Chauve, président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme et Claude Barbin, président de la CCI ont présenté conjointement les 28 propositions à destination des candidats aux municipales. - © MC

À moins d’un mois des élections municipales, la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme et la Chambre de Commerce et d’Industrie proposent une série de mesures aux candidats. Visant à promouvoir le développement durable des territoires, ces propositions concrètes se veulent offrir des orientations en faveur de l’attractivité économique, sociale et écologique du Puy-de-Dôme. Les deux chambres consulaires, représentant les forces économiques territoriales, espèrent ainsi « peser sur les décideurs de manière commune » explique David Chauve, président de la Chambre d’agriculture.

De la route à l’entreprise

Parmi les 28 mesures couchées conjointement sur le papier, on retrouve des propositions favorables à l’évolution des modèles de production agricole, artisanale et industrielle. David Chauve et Claude Barbin invitent les futurs élus à accompagner les initiatives en faveur du développement économique des territoires (projet d’économie circulaire, gestion des déchets, maîtrise de la consommation d’énergie…). Plus concrètement encore, la CCI et la Chambre d’agriculture font savoir qu’elles pourront se mettre à leur disposition pour les accompagner dans le référencement des locaux vacants ou pour agir de manière concertée sur le maillage des zones d’activités et limiter la consommation des terres agricoles. Elles appellent également les futurs élus à soutenir, à l’avenir, les projets favorisant les emplois non délocalisable et la reprise d’entreprises. La revitalisation des centres bourgs, la redynamisation des quartiers, l’aménagement des infrastructures routières, le développement agricole ou encore la structuration de l’offre touristique ; tous les domaines sont évoqués dans cette feuille de route.

Une manière pour les deux chambres consulaires de se rappeler aux bons souvenirs des futurs élus. «Nous sommes dans une société en perte de repères. Nous devons mettre toutes les chances de notre côté pour sensibiliser les élus et ramener le débat sur l’économie » souligne David Chauve.

Durant cette présentation commune, il a également été longuement question du stockage de l’eau. Un sujet sensible mais déterminant pour les enjeux à venir. Accordées sur la même note, la CCI et la Chambre d’agriculture jouent de concert. «Nous devons obligatoirement travailler ensemble sur cette question de l’eau. Notre lobbying commence à fonctionner puisque les élus du territoire se saisissent du sujet » assure Claude Barbin, président de la CCI.

L’agriculture, le commerce et l’industrie forment ensemble « une puissance économique indéniable » sur le Puy-de-Dôme et c’est bien ce message sur lequel s’appuient les deux Chambres. Au niveau agricole, David Chauve espère surtout « voir le fossé se combler avec les futurs élus ». Des futurs élus avec lesquels il faudra prochainement négocier « les chartres riverains ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui