L'Auvergne Agricole 14 mars 2018 à 14h00 | Par PROPOS RECUEILLIS PAR Fabienne Antheaume

Les agricultrices témoignent à Vichel

Samedi 24 mars, à Vichel, les agricultrices témoignent sur leur quotidien : leur métier, leurs engagements, leur place dans le territoire et leurs projets.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Annabelle Borot et quatre autres agricultrices témoigneront sur le quotidien de leur métier.
Annabelle Borot et quatre autres agricultrices témoigneront sur le quotidien de leur métier. - © @DR

Agricultrice depuis 15 ans, Annabelle Borot est associée en Gaec avec son époux depuis 2013. Ils produisent des céréales en contractualisation avec Limagrain pour leur commercialisation : blé, tournesol, maïs consommation et semence. En parallèle, ils disposent d’un atelier d’élevage de volailles fermières en plein air qui sont élevées, abattues et vendues sur la ferme en direct «du producteur au consommateur ». Professionnellement impliquée sur le local, Annabelle est depuis peu présidente du syndicat FNSEA de St Germain Lembron. Samedi 24 mars, Annabelle Borot ouvrira les portes de sa ferme pour faire découvrir aux représentants de l’État, élus, partenaires agricoles et agriculteurs présents les réalités de la vie d’agricultrice. Trois questions à Annabelle Borot.

 

D’où est venue l’idée de cette journée ?

Annabelle Borot : Le projet est né à la suite d’une rencontre avec le sous-préfet d’Issoire, Tristan Riquelme, à l’automne dernier, dans le cadre du tour de France de l’égalité. L’objectif était alors de mettre en valeur les femmes dans leur métier ou leur engagement : chefs d'entreprise, militaires, députées, maires ou et responsables d'association. Les échanges avaient eu lieu en salle (salle Animatis). Nous avions alors convenu de décliner une suite plus concrète à cette première action à travers l’organisation d’une journée sur une exploitation.

Pourquoi faire témoigner exclusivement des femmes ?

A.B. : D’abord parce que la clé d’entrée de la sollicitation par la sous-préfecture était le thème de l’égalité Homme-Femme.

Ensuite, c’était l’occasion de faire exprimer des femmes sur leur vision de leur métier, leur préoccupation et surtout leur engagement pour faire vivre leur territoire. C’est une opportunité pour illustrer que nous sommes bien présentes, actives et responsables dans nos exploitations et au-delà dans les outils économiques et les collectivités. Un quart des agriculteurs sont des agricultrices !

Qu’attendez-vous de cette journée et quels messages voulez-vous faire passer ?

A.B. : Nous souhaitons communiquer au mieux sur nos modes de production, nos choix et montrer que plusieurs types d’agriculture peuvent se compléter sur nos territoires afin de répondre au mieux aux exigences des consommateurs. En chefs d’entreprise responsables, nous avons le souci de répondre aux attentes de nos concitoyens tout en composant avec les réalités économiques auxquelles nous sommes confrontées. Notre agriculture, nos entreprises et notre organisation font la richesse de notre territoire. Nous serons cinq agricultrices à témoigner sur nos parcours, nos engagements et nos projets pour continuer à vivre dans nos territoires et à les faire vivre.

La matinée se conclura autour d’une dégustation de produits locaux pour poursuivre les échanges dans une ambiance conviviale, tout en appréciant la production locale.

Rendez-vous

 

Les agricultrices vous donnent rendez-vous sur la ferme d’Annabelle, Gaec Borot Comptour, samedi 24 mars à 10 h 30, à La Baraque à Vichel.

À l’issue des témoignages, les échanges se poursuivront autour d’une dégustation de produits locaux.

Pour toute inscription, tél au 04.73.44.46.90.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,