L'Auvergne Agricole 18 janvier 2017 à 08h00 | Par Karen Maruel d’après un communiqué du Conseil départemental

Le Puy-de-Dôme soutient l’accès aux loisirs des enfants en situation de handicap

Afin de renforcer son soutien pour l’accès aux loisirs des enfants en situation de handicap, le département a signé la convention DAHLIR, le 9 janvier dernier, à Clermont-Ferrand.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La convention de partenariat a été signée par Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme ; Danièle Polvé-Montmasson, préfète du Puy-de-Dôme ; Bernard Triviaux, directeur de la CAF 63 ; Elisabeth Crozet, vice-présidente du Conseil départemental chargée du Handicap et des Personnes âgées ; Présidente déléguée de la MDPH 63 ; André Bertrand, président du DAHLIR.
La convention de partenariat a été signée par Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme ; Danièle Polvé-Montmasson, préfète du Puy-de-Dôme ; Bernard Triviaux, directeur de la CAF 63 ; Elisabeth Crozet, vice-présidente du Conseil départemental chargée du Handicap et des Personnes âgées ; Présidente déléguée de la MDPH 63 ; André Bertrand, président du DAHLIR. - © Henri DERUS-CD63

Elan de solidarité en Haute-Loire, en 2006. Face à des associations et des structures qui ne se posaient pas vraiment la question de leur ouverture aux personnes en situation de handicap, certains ont décidé d’agir. C’est ainsi que des représentants du Comité départemental et sportif ont créé le Dispositif d’Accompagnement de l’Humain vers les Loisirs Intégrés et Réguliers : le DAHLIR. Leur ambition ? Aider enfants et adultes en situation d’exclusion, de handicap ou de maladie chronique en les faisant participer à des activités dont ils sont souvent éloignés. L’aspiration est aujourd’hui plus grande : développer le concept dans les 4 départements de l’ex-Auvergne.

 

Le Puy-de-Dôme expérimente le concept

Dès 2016, le Puy-de-Dôme, a choisi d’expérimenter le DAHLIR sous l’impulsion de l’Etat. Et ils étaient nombreux à signer la convention de partenariat le 9 janvier dernier à l’Hôtel du Département à Clermont-Ferrand, en présence de Pierre-Emmanuel Baruch, directeur de l’Association DAHLIR ; et Martine Manceau, Présidente du Conseil d’Administration de la CAF du Puy-de-Dôme. Le Conseil départemental, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), la CAF, l’Etat et les représentants de l’association, tous étaient présents pour s’engager dans le développement du DAHLIR dans le Puy-de-Dôme. Dans un premier temps dans le département, l’objectif est d’intégrer des enfants en situation de handicap en Centre de Loisirs Sans Hébergement (CLSH). Cet accueil spécifique nécessite généralement la présence d’un animateur supplémentaire, financé par le fonds départemental de compensation du handicap, lui-même abondé par le Conseil départemental et la CAF. En 2016, le Conseil départemental et la CAF ont tous deux réservé 10 000 euros au financement de ces actions.

L’Humain au cœur du projet

A sa naissance, le « H » du DAHLIR signifiait le Handicap. 10 ans plus tard, c’est l’Humain qui est placé au cœur du projet. Le bien-être de l’enfant étant une priorité, le dispositif est gratuit pour les familles et à proximité de leur domicile, afin de répondre au concept de « l’accessibilité universelle ». Les parents peuvent prendre contact directement au sein de l’antenne puydômoise située 15 bis, Rue du Pré-la-Reine à Clermont-Ferrand, avec les deux référentes départementales Claire Cordelette et Emeline Rey. Après avoir instruit le dossier, les responsables de l’association intègrent l’enfant en situation de handicap à une activité ou dans un centre de loisirs. Toutes les préconisations sont prises concernant l’accompagnement nécessaire. S’ensuit une réunion bilan avec la famille et la structure d’accueil dans le but d’évaluer les difficultés et les progrès de l’enfant. L’objectif est d’adapter au mieux l’accueil à l’enfant pour la prochaine visite. Ainsi depuis juillet 2016, c’est pas moins de 11 enfants puydômois qui ont déjà tiré profit de l’association.

Soutenir les personnes âgées en situation de handicap

 

Le projet espace autonomie 63 qui sera initié en 2017 prévoit la mise en place d’un espace commun pour les personnes âgées et handicapées, géré par la MDPH. Conseils sur les aides techniques pour aménager un logement, faire des économies d’énergie, lutter contre l’habitat indigne, les personnes en perte d’autonomie y trouveront toutes informations et documentations utiles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui