L'Auvergne Agricole 11 février 2015 à 08h00 | Par Mélodie Comte

Le petit dernier du GIE Charolais Leader, Invictus à la conquête de Paris

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre Chebance,
éleveur Charolais à Saint-Pierre-le-Chastel veille à ce qu’Invictus, le jeune taureau du GIE Charolais Leader, soit prêt pour le SIA.
Pierre Chebance, éleveur Charolais à Saint-Pierre-le-Chastel veille à ce qu’Invictus, le jeune taureau du GIE Charolais Leader, soit prêt pour le SIA. - © M.Comte

C’est au sommet de Saint-Pierre-le-Chastel, à l’Earl Chebance qu’Invictus a trouvé refuge du froid hivernal. Ce jeune taureau Charolais a été acheté par le GIE Charolais Leader en 2013 lors de la vente aux enchères de Magnicourt. Aujourd’hui, Pierre Chebance, éleveur Charolais, en a la garde et veille à ce qu’il soit fin prêt pour le concours général agricole du Salon International de l’Agriculture à Paris. « Nous le tenons à l’intérieur depuis la chute des températures pour qu’il conserve un pelage frais et son poids. La préparation est plus délicate en hiver puisque nous ne pouvons pas le doucher. Il est régulièrement brossé et sa ration alimentaire a été enrichie. »

Le SIA, une première pour le jeune taureau de 18 mois qui a déjà gagné de nombreux prix notamment celui de Grand Champion aux concours de Moulins (03) et de Saint-Gervais (63). Un succès dû à «son gabarit hors-norme».

Cette visite à la capitale est en revanche loin d’être une première pour son coach Pierre Chebance. L’éleveur comptabilise 11 participations. « Ma première participation à Paris était avec Oxford, un autre taureau du GIE. Les fois suivantes c’était avec des bêtes à moi. Je suis honoré d’emmener Invictus mais c’est également beaucoup de pression. C’est le taureau du groupe, j’ai envie de faire plaisir à tout le monde en ramenant un prix. D’autant plus que c’est un animal très attendu au regard de ses derniers résultats. Le SIA est orienté grand public pourtant beaucoup d’éleveurs voudraient y être. » Le salon de Paris reste indiscutablement une marque de prestige.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui