L'Auvergne Agricole 01 février 2017 à 08h00 | Par C.Rolle

Le Parc des Volcans à fond dans la croissance verte

Le Parc régional des volcans d’Auvergne finance des projets de rénovation énergétique de bâtiments publics sur son territoire, Puy-de-Dôme et Cantal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président Jean-Marc Boyer a fait témoigner les représentants des communes bénéficiaires de l’appel à projet TEPCV.
Le président Jean-Marc Boyer a fait témoigner les représentants des communes bénéficiaires de l’appel à projet TEPCV. - © C.Rolle

Le parc naturel des volcans d’Auvergne a obtenu, en 2016, une enveloppe de 500 000 eu-ros pour financer huit projets de rénovation énergétique de bâtiments publics sur son territoire. Le ministère de l’Environnement, de l’énergie et de la Mer a, en effet, retenu la candidature du Parc à l’appel à projet TEPCV (Territoires à énergie positive pour la croissance verte). «  Notre territoire de moyenne montagne doit faire face à une vulnérabilité énergétique importante. Les besoins en matière de chauffage, liés à la rigueur du climat et à la faible performance énergétique du bâti, représentent des coûts importants pour les collectivités locales » a expliqué Jean-Marc Boyer, président du Parc des Volcans, à l’occasion d’une conférence de presse le 27 janvier dernier. « Notre projet est de favoriser la revitalisation des centre-bourgs en accompagnant la rénovation énergétique des bâtiments publics et la réduction des consommations dans les espaces publics». Chose dite, chose faite, puisqu’en date du 11 octobre 2016, le Parc a obtenu du Ministère une enveloppe de 2,5M€ pour des projets locaux.

Élément de soutien à l’économie locale

Une première phase, dotée de 500 000 euros, permet de financer dès aujourd’hui huit projets sur une quinzaine présentés. Les critères retenus sont: mobilité et économies d’énergie ; éclairage public avec gain d’énergie et respect de la biodiversité ; biodiversité et énergie des bâtiments publics.

Les huit projets retenus sur le territoire du Parc portent essentiellement sur la rénovation énergétique des bâtiments publics. Parmi ceux-ci, la commune de Saint-Genès-Champanelle dans le Puy-de-Dôme a rénové son bâtiment scolaire et remplacé le chauffage électrique par le gaz. Elle a également aménagé devant la mairie un parking de co-voiturage avec bornes de recharge électrique (Aide TEPCV 70 000€).

Pour Nicolas Weinmeister, maire de Sayat, commune bénéficiaire de l’aide, « c’est une chance que de pouvoir compter sur des crédits d’État pour ce type de projet. Les travaux que nous voulions engager étaient toujours différés faute de moyens… ». Aussi, grâce à une aide de 76 000€ rendue possible par la démarche TEPCV, la commune est en passe de rénover trois bâtiments scolaires (remplacement de tous les ouvrants, isolation des bâtiments, réfection de l’éclairage etc..). « C’est impératif pour nous de travailler sur les économies d’énergie car ce sont des actions qui génèrent des économies de coûts de fonctionnement. Et ce sont des chantiers qui, de plus, donnent du travail à nos artisans locaux » reconnaît Nicolas Weinmeister.

Autre exemple, à Anzat-le Luguet. La commune peut compter sur une enveloppe de 28 000€ pour rénover l’ancienne boulangerie et rendre moins énergivore l’éclairage électrique de la communal.

Enfin dans la Cantal, dans la petite commune Le Claux (200 habitants) une aide de 77 000€ est allouée à la réhabilitation du gîtes communal et très touristique situé au pied du Puy Mary. « Le projet porte sur 3 ans ; la première tranche est opérationnelle cette année et nous espérons que sur la 2ème phase du TEPCV nous serons aussi retenus ! »

D’autres projets

L’action « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV) se poursuit d’ores et déjà dans sa deuxième phase sur le territoire du parc régional des volcans d’Auvergne. « La totalité des communes du Parc a été sollicitée pour candidater, 70 projets ont été déposés dont

13 ont été retenus et inscrits dans la convention signée avec le ministère. L’enveloppe s’élève à 1,5 M€. Nous attendons les résultats…vraisemblablement en avril 2017 ! » précise Jean-Marc Boyer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui