L'Auvergne Agricole 08 mars 2017 à 08h00 | Par C.Rolle

Le LIT confirme son ancrage en Auvergne

Dans le cadre du SIA, les partenaires du Laboratoire d’Innovation Territorial grandes cultures en Auvergne ont signé le contrat de consortium qui concrétise leur collaboration.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les sept partenaires fondateurs du LIT grandes cultures en Auvergne ont concrétisé leur collaboration en présence du ministre de l’Agriculture, Stéphane le Foll, au Salon de l’agriculture.
Les sept partenaires fondateurs du LIT grandes cultures en Auvergne ont concrétisé leur collaboration en présence du ministre de l’Agriculture, Stéphane le Foll, au Salon de l’agriculture. - © Inra / C. Lemaitre

La Coopérative Limagrain, porteur du projet, le pôle de compétitivité Céréales Vallée, animateur du projet, l’Inra, Irstea, la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, Arvalis-Institut du végétal et VetAgro Sup ont signé le contrat de consortium qui définit leur implication dans la construction et la mise en oeuvre du Laboratoire d’Innovation Territorial (LIT) grandes cultures en Auvergne. Ce projet de « laboratoire vivant » vise à faire progresser l’agriculture en s’appuyant sur les principes de l’agroécologie et en faisant d’un territoire de 200 000 hectares, la Limagne-Val d’Allier, un espace d’innovation ouvert pour l’excellence en grandes cultures. « Le LIT grandes cultures en Auvergne favorise la conception, l’évaluation et la diffusion de solutions innovantes pour et avec les agriculteurs, en associant les utilisateurs du territoire concernés » explique Sébastien Vidal, agriculteur et administrateur de la Coopérative Limagrain.

Dès le lancement du projet en mai 2016, agriculteurs, acteurs de la recherche, de la formation et du développement, entreprises allant des grands groupes aux start-up, représentants de l’État, collectivités territoriales et associations citoyennes se sont mobilisés autour de ce « laboratoire vivant». Ils construisent ensemble une infrastructure numérique qui permettra à terme la constitution d’un entrepôt de données environnementales ouvert aux porteurs de projets. Un large réseau de partenaires expérimentateurs (agriculteurs, instituts de recherche, lycées agricoles) contribue également à la mise en place du LIT grandes cultures en Auvergne. Il mettra en oeuvre les expérimentations en conditions réelles sur l’ensemble du territoire. En complément de l’accompagnement de l’État dans l’amorçage du projet et des financements attendus dans le cadre du PIA 3(*), des acteurs institutionnels et financiers volontaires se sont engagés dans une démarche d’ingénierie financière pour accompagner le LIT grandes cultures en Auvergne. Une cinquantaine d’idées devrait permettre de faire émerger de nombreux projets. Les premiers seront déployés d’ici la fin de l’année.

 

(*) Programme d’Investissement d’Avenir.

Le LIT grandes cultures en Auvergne

 

Le Laboratoire d’Innovation Territorial grandes cultures en Auvergne est un espace d’accueil et d’émergence de projets visant à concevoir, évaluer et diffuser des solutions innovantes inspirées des principes de l’agroécologie, pour et avec les agriculteurs, en lien avec les autres acteurs du territoire.

Par une démarche d’innovation ouverte et participative, il ambitionne de faire de son territoire une zone d’excellence en grandes cultures pionnière en Europe.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,