MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir L'Auvergne Agricole quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
L'Auvergne Agricole 01 mai 2020 à 12h00 | Par C.Rolle

Le défi des déclarations Pac durant le confinement

Baptiste Arnaud,1er vice-président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, revient sur l’organisation mise en place au sein de la Chambre consulaire pour accompagner les agriculteurs dans la réalisation de leurs déclarations Pac 2020

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Baptiste Arnaud, 1er Vice-président de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme
Baptiste Arnaud, 1er Vice-président de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme - © auvergne agricole

La fin du confinement va se mettre en place progressivement à partir du 11 mai prochain. Est-ce que cela va changer les choses dans les déclarations Pac 2020 ?

On ne sait pas encore vraiment ce qui se passera après le 11 mai. Les conseillers de la Chambre d’agriculture auront-ils la possibilité de conduire des entretiens en présentiel avec les agriculteurs ? Pourront-ils se déplacer sur les exploitations ? La chambre pourra-t-elle rouvrir ses portes au public ? Ou faudra-t-il poursuivre un accompagnement à distance comme nous le faisons actuellement ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre aujourd’hui (ndlr le 28/04/2020). Mais on fera tout pour arriver à tenir les délais des télédéclarations PAC. Depuis le 1er avril nos équipes accompagnent les exploitants agricoles et on voit bien qu’à distance ce n’est pas toujours facile, mais nous avons mis en place des outils pour cela.

Quels sont ces outils ?

Pour les agriculteurs équipés, par exemple, de Mes parcelles et qui ont un bon niveau d’autonomie dans le numérique, ils préparent en général eux-mêmes leur déclaration et prennent ensuite rendez-vous à distance avec leur conseiller pour finaliser la déclaration. Dans ce cas de figure, la télédéclaration est assez rapide. Même si cette année, la démarche Mes parcelles était individuelle et non collective.

En revanche, pour nos collègues agriculteurs moins aguerris à l’informatique et qui, surtout, avaient l’habitude d’un rendez-vous physique avec leur conseiller, la démarche est cette année plus épineuse. Nous avons donc mis en place un outil de prise en main à distance. Dans ce cas de figure, le technicien a la main sur la déclaration de l’exploitant et peut la modifier en « live » en même temps qu’il parle avec l’agriculteur au téléphone. Ainsi, l’agriculteurs voit en direct tout ce qui se passe. Ce système est totalement sécurisé car une fois que la session est terminée, le technicien ne peut pas reprendre le contrôle de l’ordinateur sans y avoir été invité par l’agriculteur.

Quelle solution dans le cas où la déclaration à distance est impossible faute d’équipement informatique ou de débit internet suffisant ?

Dans ce cas-là nous organiserons des rendez-vous physiques. Mais ceux-ci ne pourront intervenir qu’après le 11 mai et dans le respect des gestes barrières indispensables pour lutter contre la propagation du virus. Cela supposera notamment le port du masque et une distanciation d’un mètre au moins entre les personnes. Quoiqu’il arrive, on ne laissera aucun agriculteur au bord du chemin et tout sera fait pour que les télédéclarations soient réalisées dans les temps, avant le 15 juin.

Combien de déclarations ont été faite via la chambre jusqu’à ce jour ?

Au 27 avril, 300 dossiers ont été réalisés avec les conseillers de la Chambre d’agriculture et 100 via le logiciel Mes parcelles. Ce qui représente 25% du taux de réalisation par rapport à l’an passé à la même époque.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui