L'Auvergne Agricole 09 novembre 2016 à 08h00 | Par FDGDON 63

Le décompactage, un outil pour détruire les galeries

Une démonstration de décompacteur a eu lieu mercredi 26 octobre sur la commune de Tauves, à l’initiative de la FDGDON 63.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une cinquantaine d’exploitants étaient présents pour assister à la démonstration du décompacteur et écouter les explications données par Philippe Bonhomme, président de la FDGDON 63.
Une cinquantaine d’exploitants étaient présents pour assister à la démonstration du décompacteur et écouter les explications données par Philippe Bonhomme, président de la FDGDON 63. - © FDGDON 63

Le décompactage des prairies vise à détruire les galeries de campagnols terrestres et de taupes et ainsi à ralentir leur installation sur la parcelle. N’oublions pas, par ailleurs, que le décompactage a un intérêt agronomique : il ameublit le sol, permettant une meilleure infiltration de l’eau et une meilleure implantation de la prairie.

Le décompacteur présenté est le Cultiplow d’Agrisem. C’est un outil lourd, équipé d’une rangée de disques à l’avant, qui coupent la motte. Ces disques sont suivis de dents larges, à pointe décalée, qui soulèvent les bandes d’herbe préalablement découpées par les disques. Un rouleau en caoutchouc permet de régler la profondeur de travail de l’outil (réglable entre 15 et 35 cm) tout en rappuyant légèrement le sol. L’ameublissement est donc homogène sur toute la largeur de passage de l’outil. Il n’y a aucun bouleversement des horizons et la prairie n’est pas endommagée.

Notons que « le décompactage est une méthode de lutte préventive contre le campagnol et la taupe. Il n’a pas pour objectif de détruire la population en place. Il doit donc être combiné à une lutte directe (piégeage, lutte à base d’appâts secs ou PH3 sur la taupe) » rappelle Philippe Bonhomme, agriculteur à Tauves et président de la FDGDON 63. «Et la lutte sera d’autant plus efficace qu’elle sera précoce et collective» complète Sandrine Laffont, ingénieur à la FDGDON 63.

Ce décompacteur sera testé, dès cet automne, sur plusieurs zones expérimentales du Puy-de-Dôme afin de déterminer quelles sont les meilleures conditions d’utilisation et d’évaluer son effica-cité dans le cadre d’une lutte intégrée contre le campagnol ter- restre.

Le décompactage fait partie du panel de méthodes de lutte prises en charge, pour partie, par le FMSE, pour les personnes signataires de contrats de lutte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui