L'Auvergne Agricole 02 mai 2013 à 14h59 | Par Mélodie Brut

Lait - Sodiaal vise l’export pour redresser la barre

La section Auvergne-Limousin de la coopérative Sodiaal a tenu son assemblée générale.Les problématiques de prix ont été longuement discutées avec les adhérents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Iches, président du Conseil d’administration de Sodiaal Union, Laurent Duplomb, président de la section Auvergne -Limousin, Damien Lacombe, président de la région Auvergne-Sud-Ouest, et au micro, Yves Souilhol, directeur, ont tenté de rassurer les adhérents en évoquant une éventuelle hausse des prix à l’avenir.
François Iches, président du Conseil d’administration de Sodiaal Union, Laurent Duplomb, président de la section Auvergne -Limousin, Damien Lacombe, président de la région Auvergne-Sud-Ouest, et au micro, Yves Souilhol, directeur, ont tenté de rassurer les adhérents en évoquant une éventuelle hausse des prix à l’avenir. - © Mélodie Brut

La coopérative laitière Sodiaal Union a organisé l’assemblée générale de la section Auvergne-Limousin, le 24 avril dernier à Saint-Beauzire en Haute-Loire. Ce rendez-vous annuel est l’occasion de présenter aux adhérents les résultats économiques de l’organisme, le bilan d’activité mais surtout d’aborder l’avenir suite à l’arrêt des quotas. Pour les éleveurs présents dans la salle, l’assemblée générale est aussi l’opportunité d’obtenir des explications de la part des différents représentants(1) quant au prix du lait.

 

Passage en force

L’année 2012 de Sodiaal Union aura été marquée par le marché difficile du lait de consommation. Les pertes financières engendrées ont contraint la coopérative à restructurer son activité notamment à travers la fermeture de 3 usines dont celle de St-Yorre dans l’Allier. « L’année 2012 a été particulièrement déficitaire puisque le prix du lait a fortement diminué» explique Laurent Duplomb, président de la section Auvergne-Limousin. «Les hausses des charges deviennent difficiles à supporter pour les éleveurs. Pourtant, les perspectives qui se dessinent sur le marché mondial sont favorables. Mais, il n’empêche que les filières aussi sont en difficulté obligeant à des prises de décisions. Nous ne pouvions pas nous permettre d’avoir un déficit sur l’entreprise. Nous avons donc choisi de diminuer de 5 € le prix du lait aux producteurs.» L’annonce fait l’effet d’une bombe. Elle surprend certes l’espace d’un instant mais ne suffit pas à ralentir le retour de la déflagration. Dans la salle, plusieurs voix s’élèvent teintées à la fois de compréhension «oui, sans la coopérative nous ne sommes rien» et de colère «les éleveurs sont encore une fois la variable d’ajustement !» En face, le président essaie de rassurer et d’expliquer : «Ces efforts permettent à la coopérative de poursuivre les investissements engagés, notamment ceux en matière de négociation sur le prix avec les GMS. Ces dernières vont toujours au moins cher, quelle que soit la provenance du lait ! Mais si elles continuent de refuser les négociations, alors nous nous tournerons vers le marché extérieur dont la demande est en constante augmentation et qui tirera les prix vers le haut !»

L’avenir outre Europe

Le marché mondial : la promesse d’un avenir meilleur selon So-diaal. La coopérative est d’ailleurs engagée depuis peu sur ce terrain à travers la signature d’un contrat avec Synutra. Cet opérateur laitier chinois prévoit d’investir dans la construction de deux tours de séchage à Carrhaix dans le Finistère. Au total, Sodiaal Union transformera, grâce à ce contrat, plus de 290 millions de litres de lait en poudre pour l’alimentation infantile. Pour revenir à la production française et plus précisément régionale en Auvergne et Limousin, Sodiaal Union enregistre une collecte de 272 millions de litres de lait. Au total, la région Auvergne-Sud-Ouest produit près de 600 millions de litres de lait. Un chiffre en augmentation malgré une perte de 4,6 % du nombre de producteurs. Ces derniers sont désor-mais au nombre de 2 316.

 

(1) François Iches, président du conseil d’administration de Sodiaal Union, Damien Lacombe, président de la région Auvergne-Sud-Ouest, Laurent Duplomb, président de la section Auvergne-Limousin et Yves Souilhol, directeur.

Sodiaal union, une coop et des marques

 

Sodiaal Union a acquis de multiples marques ces dernières années.

- Entremont, transforme 174 000 tonnes de fromages à pâte pressée cuite, fondus et raclette dont 40% vendus à l’export.

- Monts et Terroirs vend 28 000 tonnes de fromages sous appellation d’origine protégée.

- Compagnie des fromages et RichesMonts (détenus en partenariat à 50% avec Bongrain), fabrique 122 000 tonnes de fromages à pâte molle et raclette dont 30% vendus à l’export.

- Candia commercialise 1,46 milliard de litres de lait de consommation dont 22% à l’export.

- Beuralia vend 100 000 tonnes de beurre dont 15% à l’export.

- Eurosérum produit 287 000 tonnes de poudres de lactosérum et poudres de lait dont 76% est vendu à l’export.

- Nutribio produit 32 000 tonnes de lait en poudre et des produits diététiques dont 90% vendus à l’export.

- Régilait produit 23 000 tonnes de lait en poudre et de lait concentré, vendu à 45% à l’export.

- Yoplait (détenu à 49% par Sodiaal et 51% par Général Mills) produit 1,7 million de tonnes de produits laitiers frais dont 397 000 tonnes commercialisées en France.

 

Le groupe coopératif Sodiaal Union a le projet de fusionner avec la coopérative laitière de Blâmont en Meurthe-et-Moselle qui collecte 350 producteurs et fabrique principalement du Munster.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui