L'Auvergne Agricole 03 juin 2015 à 08h00 | Par Mélodie Comte

La recherche agronomique ouvre grand ses portes

L’INRA de Theix a ouvert au grand public les portes de ses installations pour présenter l’ensemble des activités du centre et échanger sur différents thèmes de recherches.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les visiteurs ont été nombreux à entrer dans les laboratoires pour découvrir les dessous de la recherche agronomique.
Les visiteurs ont été nombreux à entrer dans les laboratoires pour découvrir les dessous de la recherche agronomique. - © INRA

l’INRA à Theix a ouvert ses portes au grand public les 29, 30 et 31 mai derniers. Autour d’ateliers thématiques et ludiques et une série de mini-conférences plus de 400 scolaires et 3 000 visiteurs ont pu découvrir l’ensemble des activités du centre ainsi que ses coulisses. Cette opération unique résulte de la volonté des scientifiques de partager leurs résultats de recherche mais aussi d’une demande du grand public. «Nous voulons avant tout expliquer aux visiteurs pourquoi et comment nous menons nos recherches et dans quels domaines. Le site de Theix est orienté sur les thématiques de l’élevage herbivore en montagne, la qualité des produits viande et lait, la nutrition humaine préventive ou encore l’épidémiologie. Des sujets parlants pour chacun» explique Jean-Baptiste Coulon, président du centre Inra de Clermont/ Theix.

 

Au cœur de la recherche

Durant trois jours, ce sont plus de 150 chercheurs, techniciens et autres qui ont été mobilisés pour accueillir et informer les visiteurs. Ces derniers ont pu visiter les installations notamment l’abattoir et la ferme expérimentale où l’éthique et le bien-être animal étaient au cœur des discussions. «L’expérimentation animale est un sujet complexe. Nous aurons toujours besoin d’animaux pour la conduite de certaines recherches comme l’efficacité de l’alimentation par exemple. Cependant, cela ne nous empêche pas de leur apporter tout le bien-être nécessaire et de rechercher des options pour limiter leur utilisation. Il est de notre devoir d’expliquer au public pourquoi nous utilisons des animaux. Nous n’allons pas, parce que c’est un sujet sensible, faire l’impasse ; au contraire».

Autour des quatre thématiques de l’élevage de montagne, la nutrition préventive, l’épidémiologie animale et la qualité des produits animaux, les visiteurs ont eu un aperçu des différentes recherches menées dans les laboratoires.

Ainsi, l’impact du stress nutritionnel sur la santé, le chocolat et la santé cardio-vasculaire, les tiques, ces petites bêtes qui nous embêtent, ou encore la diminution de la production de méthane ont été autant de sujets abordés avec les curieux.

Ces portes ouvertes ont également été l’occasion de parler des différents métiers du monde de la recherche (ingénieurs, techniciens informatiques…).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,