L'Auvergne Agricole 25 octobre 2017 à 08h00 | Par Cyrielle Delisle

La paille Sorbos, une innovation à croquer

L'entreprise espagnole Sorbos propose la première paille totalement comestible, alternative à la paille plastique, un petit tube qui fait des ravages au sein de la population marine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sorbos est la première paille comestible et aromatisée du marché. Plusieurs parfums existent : Fraise, Citron, Citron vert, Gingembre, Pomme verte, Cannelle, Neutre ou Chocolat.
Sorbos est la première paille comestible et aromatisée du marché. Plusieurs parfums existent : Fraise, Citron, Citron vert, Gingembre, Pomme verte, Cannelle, Neutre ou Chocolat. - © SORBOS

Petites mais pas si inoffensives que cela, les pailles plastiques causent de nombreux dégâts dans les océans. Chaque jour, des tonnes de pailles aboutissent dans les dépotoirs, les rivières et les océans - quelque 500 millions sont jetés quotidiennement rien qu'aux États-Unis. Petite et légère, la paille est difficilement recyclable. Elle ne se désintègre en minuscules fragments qu'au bout de plusieurs décennies. Conséquence : en moins de dix ans, le tube coloré est devenu l'un des plastiques qui détériore le plus le monde marin car, avalé par des centaines d'espèces marines qui le confondent avec de la nourriture, il est à l'origine de nombreuses maladies.

Selon l'ONU, au rythme actuel où nous jetons nos bouteilles en plastique, nos sacs et récipients après un seul usage, il y aura plus de plastiques que de poissons d'ici 30 ans et environ 99 % des oiseaux marins en auront ingérés. Près de 80 % de tous les déchets présents dans nos océans sont d'origine plastique. Et, pourtant, ce petit ustensile à usage unique se place en dernière position d'une longue liste de produits en plastique prohibés, taxés, ou boycottés. Aussi, sur les réseaux sociaux, la guerre des pailles est déclarée. De plus en plus de collectifs émergent pour faire interdire celles en plastique. D'autres initiatives ont vu le jour avec l'apparition des pailles en bambou, en inox, en carton, ou encore des pailles comestibles...

Prix de l'innovation et de la protection de l'environnement

La compagnie espagnole Sorbos a ainsi lancé une collection de ces petits tubes colorés que l'on peut manger après avoir bu sa boisson. Cette paille est biodégradable de par sa nature, sa composition et son emballage. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que l'entreprise ait reçu le prix de l'innovation et de la protection de l'environnement en 2017.

Après un an d'existence, la mise au point ayant été longue et complexe (six années nécessaires), la paille sorbos est déjà présente dans plusieurs pays, en Espagne, Italie, Angleterre, Hollande, Portugal, Belgique, Hongrie, Roumanie, Chine... et elle arrive sur le marché français. Pour l'instant, une seule usine avec toutes les certifications européennes et normes sanitaires, élabore ce produit. Elle dispose d'une capacité de production d'environ un million de pièces par mois.

L'entreprise propose une gamme de pailles aux couleurs pastel en harmonie avec le goût ressenti, proche du parfum naturel et artisanal.

Ces pailles se déclinent sous huit saveurs (fraise, citron, citron vert, gingembre, pomme verte, neutre, chocolat et cannelle). « Les arômes sont alimentaires de type E1... Ce produit est garanti sans composant allergène, sans gluten. Que ce soit dans un cocktail élaboré, un milk-shake, un sorbet, une boisson glacée, une eau gazeuse ou naturelle, un granité, etc... la couleur et le goût de la paille ne migrent pas dans le liquide. Mais ils apportent un composant aromatique qui prolonge la saveur de la boisson et se marie avec son contenu. »

Sorbos, la première paille comestible, aromatisée et personnalisable

De par sa rigidité, elle résiste durant 30 minutes, avant de se ramollir. Plus la boisson est froide, plus elle résiste. Une fois la boisson consommée, la paille se mange comme un bonbon. Elle est également personnalisable. L'encre alimentaire distribuée avec permet d'ajouter logo ou nom.

Pour une bonne conservation, les pailles doivent être conservées dans un endroit sec, leur date limite de consommation est d'environ deux ans. Pour l'instant, le prix public (0,25 euro l'unité par carton de 200) reste élevé. Les principales ventes s'effectuent dans les bars, campings, discothèques, les débits de boissons... mais l'entreprise cherche à conquérir les GMS, pour proposer ces pailles au plus grand nombre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui