L'Auvergne Agricole 01 avril 2015 à 08h00 | Par CF

La Grande Région au centre des espoirs des MFR d’Auvergne

La Maison familiale de Saint-Flour a accueilli vendredi dernier, l'assemblée générale de la Fédération des MFR d'Auvergne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’assemblée générale a consacré la place des MFR dans la future grande région
L’assemblée générale a consacré la place des MFR dans la future grande région - © L’union agricole

«Notre principe est de solliciter chaque année, une de nos douze maisons familiales. Celle de Saint-Flour, très connue pour sa spécialisation des métiers du cheval, présente aussi l'intérêt d'avoir mis en place une formation à destination des femmes d'agriculteurs qui a donc été présentée à cette occasion» a indiqué Dominique Chartier, directeur de la fédération régionale des MFR d'Auvergne. Une assemblée générale qui est aussi «l'opportunité pour nous de faire passer des messages, des informations en termes de formation et d'alternance. C’est l’occasion aussi d'être à l'écoute du terrain, de savoir très précisément ce qui se passe sur le territoire et les réponses à apporter». Cette séance à laquelle assistaient plusieurs représentants des MFR de la Région Rhône Alpes, «région avec laquelle nous allons bientôt nous unir», a aussi permis de faire le point en la matière.

Une union prometteuse

Selon Dominique Chartier qui a travaillé en région Rhône Alpes, il est là «davantage question d'union que de fusion». Les MFR de la future grande région vont ainsi passer à 75 établissements. Avantage pour le directeur de la fédération : «Nous allons pouvoir obtenir des formations par apprentissage, contrats d'apprentissage dont nous ne bénéficions pas aujourd'hui contrairement à la région Rhône Alpes…» Cette union représente donc «une véritable opportunité car, pour les MFR d'Auvergne, elle va permettre de renforcer les établissements qui sont parfois encore fragiles, à condition de diversifier l'offre de formation.»

Cette union va aussi être synonyme de service de proximité. L'idée est, pour Dominique Chartier, que «les conseils d'administration de nos établissements, les équipes éducatives, les directeurs, aient droit à cet accompagnement de proximité. Une équipe d'une taille régionale assurera ce travail d'aide à la gouvernance associative. Nous allons ainsi, toujours grâce à la Grande région, pouvoir optimiser l'organisation des MFR avec un service de qualité qui fait déjà le renom de nos établissements. C'est pour nous, l'opportunité d'être plus forts ensemble»…

Cette assemblée générale a été également l'occasion de fêter le départ à la retraite de Jacques Verkest, ancien directeur de la MFR de Saint-Flour et ancien directeur Régional des Maisons Familiales Rurales d'Auvergne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui