L'Auvergne Agricole 04 mars 2020 à 14h00 | Par Sophie Chatenet

La Banque européenne d'investissement soutient Limagrain

La BEI accorde à la coopérative auvergnate un prêt de 170 millions d’euros pour soutenir la stratégie du groupe semencier en matière de recherche et de développement sur la semence.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI et Sébastien Vidal, Vice-Président de Limagrain ont signé un accord de prêt sur le stand de la BEI au salon de l’agriculture.
Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI et Sébastien Vidal, Vice-Président de Limagrain ont signé un accord de prêt sur le stand de la BEI au salon de l’agriculture. - © Cyrille Lachèvre/EIB

La Banque européenne d’investissement a signé un accord de prêt de 170 millions d’euros pour financer la Recherche et Développement de Limagrain en matière de semence. Cette opération est une première pour la BEI dans le secteur semencier et elle a été officialisée dans le cadre du salon de l’agriculture le 28 février.

Ce prêt participe ainsi du programme d’investissement global de Limagrain via sa Holding Vilmorin & Cie, pour une recherche centrée sur les axes spécifiques d’amélioration des qualités agronomiques des cultures (rendement, résistance aux maladies et aux ravageurs, adaptation à différents climats et territoires, tolérance à la sécheresse ou meilleure absorption des nutriments, etc.) et des qualités alimentaires et environnementales des cultures, en semences de grandes cultures et semences potagères. « Nous voulons faire progresser l’agriculture pour lui permettre de répondre à ses nombreux défis, alimentaires bien sûr, mais aussi sociaux et environnementaux. Nous sommes convaincus que l’agriculture progressera d’abord par l’amélioration des plantes et que la semence est un concentré de solutions » a expliqué Sébastien Vidal, Vice-Président de Limagrain, lors de la signature de l’accord avec Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Ce dernier s’est félicité de cet investissement qui « marque une nouvelle étape importante de la BEI dans son soutien à la compétitivité du secteur agricole, dans le respect des meilleures normes envi- ronnementales ».

« Ce soutien européen est une reconnaissance du rôle stratégique de la semence dans la chaine alimentaire, et un solide encouragement pour apporter des solutions innovantes aux agriculteurs » s’est exprimé Damien Bourgarel, Directeur général de Limagrain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui