L'Auvergne Agricole 22 juillet 2015 à 08h00 | Par M. COMTE

L’irrigation épargnée par les premières restrictions

Le comité de suivi hydrologique et le Préfet du Puy-de-Dôme ont réalisé un point complet de la situation actuelle des débits des cours et émis plusieurs restrictions pour le public.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L e 21 juillet, le comité de suivi hydrologique et le Préfet du Puy-de-Dôme, Michel Fuzeau, se sont réunis pour réaliser un point complet sur la situation actuelle des cours d’eau et des nappes. Plusieurs responsables professionnels agricoles étaient présents à ce rendez-vous ainsi que la fédération de pêche du Puy-de-Dôme, des représentants des chambres consulaires, de l’association des irrigants d’Auvergne, des collectivités territoriales…

 

Bilan contrasté

La décision préfectorale est d’appliquer plusieurs restrictions d’eau sur l’ensemble du département à l’encontre des particuliers seulement. Le barrage de Naussac assurant le débit de la rivière Allier, l’irrigation des cultures n’est nullement concernée par ces mesures. En revanche, le Préfet a annoncé que « si la situation pluviométrique ne s’améliore pas d’ici 10 jours, une nouvelle réunion sera organisée et de nouvelles restrictions d’utilisation de l’eau pourraient être enviasgées. J’appelle les agriculteurs à réfléchir dès maintenant aux mesures qui pourraient être adoptées si l’étiage ne pouvait plus tenir. » Le barrage de Naussac est donc sous étroite surveillance ainsi que celui de Queuille qui assure le soutien de la Sioule.

Si la situation n’est pour l’heure pas alarmante sur ces bassins, elle l’est davantage sur la Dore, l’Alagnon et l’Ance. En effet, l’absence de précipitations depuis fin juin a entraîné une baisse importante des débits de ces cours d’eau. Un bilan contrasté donc, mais qu’il faut « prendre au sérieux parce que le temps sec va se poursuivre » a rappelé le Préfet Michel Fuzeau.

 

Restrictions à appliquer

C’est pourquoi dès aujourd’hui et jusqu’au 30 septembre prochain, il est interdit sur tout le département du Puy-de-Dôme d’arroser les jardins potagers, les aires de jeux et les espaces verts entre 8 heures et 20 heures. Il est également interdit de remplir les piscines individuelles, de laver les voitures (hormis dans les installations spécialisées), d’arroser les voies publiques sauf ur-gence, d’alimenter via le réseau d’eau potable les fontaines et jets d’eau et de nettoyer les bâtiments, hangars et locaux de stockage.

Les bassins versants de l’Alagnon, de l’Ance (de 10 h à 18 h) et de la Dore (de 8 h à 20 h), du fait de leur faible débit, se voient attribuer d’autres mesures. Ces dernières interdisent tous prélèvements dans le milieu naturel sauf pour l’eau potable, l’abreuvement du bétail et l’alimentation en eau des piscicultures.

Pas de restrictions pour l'irrigation
Pas de restrictions pour l'irrigation - © Auvergne Agricole

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui