L'Auvergne Agricole 12 février 2014 à 08h00 | Par Emilie CHANTEGREL

JA 63 PORTES OUVERTES - Le métier d’agriculteur présenté aux Puy-Guillaumois

Dimanche dernier, à l’initiative du syndicat de jeunes agriculteurs, deux exploitations de Puy-Guillaume ont ouvert leurs portes aux habitants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chez Mathieu Meley, des moments d’échanges avec les visiteurs, curieux du fonctionnement d’une exploitation.
Chez Mathieu Meley, des moments d’échanges avec les visiteurs, curieux du fonctionnement d’une exploitation. - © Emilie Chantegrel

hez les JA, on ne baisse pas les bras facilement. Et sur le dossier relatif à la commune de Puy-Guillaume, ils ont décidé de ne vraiment rien lâcher. Pour le prouver, mais aussi et surtout pour soutenir les agriculteurs, ils ont organisé, dimanche dernier, une journée fermes ouvertes dans deux des exploitations concernées par ces problèmes de PLU.

Mathieu Meley, en vaches laitières, et Quentin Baumont, en brebis laitières, ont donc, durant toute la journée, montré, expliqué les réalités de leurs exploitations, fait partager leur expérience aux visiteurs. Venus en nombre, avec près de 150 visiteurs sur chacune des deux exploitations - c’est là une très belle réussite - ils ont pu, de leurs propres yeux, appréhender ce métier et se faire un avis plus net et plus réel de ce monde. Une initiative plus qu’utile, puisqu’elle a prouvé que de nombreux habitants de Puy-Guillaume et d’autres visiteurs ignoraient totalement le fonctionnement, les atouts et les contraintes de telles structures.

Et pour sensibiliser la population, à quelques semaines des élections municipales, il faut parvenir à démonter les a-priori persistants sur le métier, véhiculant des idées fausses et provoquant des inquiétudes. Un récent bulletin municipal de la commune de Puy-Guillaume précisait que les exploitations agricoles déversent des eaux polluées, provoquent des nuisances sonores et olfactives et augmentent la prolifération des mouches. Il faut montrer aux gens - c’est ce que Quentin et Mathieu ont fait - qu’au contraire, les agriculteurs sont de plus en plus soumis et contraints de respecter l’environnement, avec une réglementation stricte en matière de gestion des déchets et du bruit, de sécurité, de plan d’épandage, de distances minimales à respecter.

Du côté du soutien logistique et moral, il fallait compter sur les familles, très présentes, et sur les membres du réseau JA, qui ont volontiers fait patienter les visiteurs et répondu à leurs premières questions.

Le candidat à la mairie de Puy-Guillaume (liste d’Union), Bernard Vignaud, est passé sur les deux exploitations.
Le candidat à la mairie de Puy-Guillaume (liste d’Union), Bernard Vignaud, est passé sur les deux exploitations. - © Emilie Chantegrel
Quentin Baumont a eu près de 150 visites durant la
journée. Un très beau succès !
Quentin Baumont a eu près de 150 visites durant la journée. Un très beau succès ! - © Emilie CHANTEGREL

Les mots de Bernard Vignaud, tête de liste de la liste d’Union Puy-Guillaumoise

 

«Cette manifestation est du plus grand intérêt pour montrer la dynamique des agriculteurs en place ou en cours d’installation. Elle sert à montrer tous leurs savoirs et leurs volontés de dynamiser l’économie locale dans une agriculture raisonnée. Cette opération montre qu’ils ont besoin d’être encouragés dans cette voie et je souhaite que les pouvoirs publics qui seront en place très prochainement, quels que soient les résultats, les écoutent et les encouragent.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui