L'Auvergne Agricole 02 juin 2010 à 11h15 | Par C.Rolle

Ils l’ont fait !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Place de Jaude aussi, la marée, très agitée, était invariablement «jaune et bleu» !
Place de Jaude aussi, la marée, très agitée, était invariablement «jaune et bleu» ! - © DR

Emotion, rires et larmes de joies déferlent sur l'Auvergne après la magnifique victoire de l'ASM. Une victoire tant espérée que certains n'attendaient plus, histoire peut-être de conjurer le mauvais sort qui s'était installé dans l'équipe depuis des années... « Depuis un demi-siècle !» rectifient les supporters.

 "Le cauchemar est terminé, place au rêve !"

Mais tout cela n'est plus qu'un mauvais cauchemar : les jaune et bleu ne sont plus maudits ! La malé-diction les a quittés au soir de ce 29 mai ; date qui restera à jamais gravée dans les mémoires des auvergnats.
Tous les ingrédients étaient réunis pour gagner : une équipe montferrandaise qui part non favoris, une pression réduite, un mental d'acier, une détermination sans faille, la victoire des jeunes Espoirs et des Crabos qui ouvre la porte du Brennus et surtout : un encouragement sans limite de la part de toute une région acquise aux valeurs de l'ovalie et à ses joueurs. De Paris à Clermont-Ferrand, du Stade de France à la place de Jaude, l'engouement, la ferveur étaient à leur comble entraînant dans leur sillon des milliers de supporters.

 

Les joueurs, accueillis triomphalement à Clermont par leurs supporters, présentent à la foule le Bouclier de Brennus.Au micro, Vern Cotter, artisan de cette victoire.
Les joueurs, accueillis triomphalement à Clermont par leurs supporters, présentent à la foule le Bouclier de Brennus.Au micro, Vern Cotter, artisan de cette victoire. - © DR

« On a touché le Bouclier de Brennus »

Gageons que le « rêve ASM » va se poursuivre encore longtemps. Car les puydômois n'ont pas l'intention de descendre si vite de leur nuage de bonheur. « Votre victoire nous met du baume au cœur » clamaient les aficionados dimanche, à leurs Princes devenus Rois du rugby. Alors pourquoi abandonner cette atmos-phère de jouissance ? Maintenant que le Bouclier de Brennus est entre «nos mains», maintenant que «nous l'avons touché », pas question de le céder. Alors pas de répit pour l'ASM!
Au soir du 29 mai, une nouvelle partie s'est ouverte pour l'équipe : confirmer en 2011 son statut de champion de France ! Mais les supporters seront là, les auvergnats aussi pour encourager une nouvelle fois leurs Dieux du Stade Michelin.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui