L'Auvergne Agricole 18 avril 2013 à 11h04 | Par Mélodie Brut

Gastronomie - Concours de haute cuisine autour de la Fourme d’Ambert

Les 8 finalistes du concours national « Délices à la Fourme d’Ambert » ont présenté leurs plats à un jury composé de professionnels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marc Delaguilhaumie

La 8e édition du concours national de recettes « Délices à la Fourme d’Ambert » s’est clôturé le 11 avril dernier. Dans les cuisines du lycée hôtelier de Chamalières, 8 finalistes venus de toute la France ont laissé libre cours à leur imagination et leur talent pour concocter un poisson et un dessert à la Fourme d’Ambert. Réservé exclusivement aux jeunes des écoles hôtelières françaises, le concours est organisé tous les deux ans en partenariat avec le lycée hôtelier de Chamalières, les Maîtres-Cuisiniers de France, les Toques d’Auvergne, la Mutuelle des Cuisiniers de France, la coutellerie Claude Dozorme, la Maison Bragard et la moutarde de Charroux. Cette année, les jeunes finalistes ont eu comme parrain le chef étoilé Cyrille Zen.

Comme chez les grands

Dans les faits, les élèves disposaient de deux mois pour imaginer et confectionner leurs deux recettes. Ces dernières ont été envoyées au Syndicat Interprofessionnel de la Fourme d’Ambert (SIFAm) et 8 candidats ont été sélectionnés. Ils ont dû réaliser leur poisson et leur dessert dans le temps imparti de 3h30 (préparation, découpe, cuisson et dressage).

Les trois gagnants de cette édition sont Alexis Thauvin du Centre de Formation des Apprentis de Cahors en 3e place et Anaëlle Morice du Centre de Formation des Apprentis de Vannes en seconde place. Pour la première fois dans l’histoire du concours, la première place revient à Antonin Roux élève au Lycée de Chamalières. Le jeune chef, originaire d’Ambert, a gravi la plus haute marche du podium grâce à sa ballottine de sandre, fondue de poireau, pressé de légumes et émulsion de pleurotes à la Fourme d’Ambert. Il a élégamment composé son dessert d’un sablé, accompagné d’une mousseline aux fruits secs et Fourme d’Ambert, poires rôties et sa crème glacée à la Fourme d’Ambert.

Les trois lauréats ont ainsi gagné le privilège de voir leurs recettes promues par les chefs cuisiniers et les crémier-fromagers de France. Elles seront également publiées sur le site internet de l’AOP Fourme d’Ambert.

Cette année, le niveau du con-cours a été particulièrement élevé comme l’a souligné le président des Délices à la Fourme d’Ambert, le chef Thierry Chelle : «J’ai été étonné de voir la qualité des assiettes présentées alors que ces jeunes chefs sont encore à l’école. S’ils continuent sur cette lancée, ils sont appelés à travailler dans de très beaux restaurants !»

La prochaine édition des «Délices à la Fourme d’Ambert» aura lieu dans deux ans et d’ici là, l’AOP Fourme d’Ambert n’a pas fini de séduire les chefs et futurs chefs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui