L'Auvergne Agricole 30 avril 2009 à 09h18 | Par C.Rolle

FNO - Après le rééquilibrage, la reconquête

La Fédération nationale ovine veut mettre à profit le rééquilibrage des aides annoncé par Michel Barnier pour relancer et conforter la production ovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-François Vedel
Jean-François Vedel - © Auvergne Agricole

Il a dit : Jean-François VEDEL, président de la FDO du Puy-de-Dôme

« L'assemblée générale de la Fno a été l'occasion pour les éleveurs ovins de prendre acte des engagements du ministre de l'Agriculture dans le cadre du bilan de santé de la PAC. Nous nous sommes battus pendant près de 20 ans pour la reconnaissance et la revalorisation de notre production, Michel Barnier a fait son travail! Et le monde agricole dans son ensemble a compris que la filière ovine était en sursis. Je crois que maintenant nous pouvons enfin nous tourner vers l'avenir. De nouveaux challenges nous attendent. Il s'agit aujourd'hui d'améliorer la compétitivité de nos entreprises et notre revenu.
Cela passe par une plus grande maîtrise technique de nos exploitations et par un travail au sein de l'ensemble de la filière ovine. De la collecte à la barquette, tous les maillons de la chaîne sont concernés ! Le soutien que nous venons d'obtenir du ministère doit accompagner vraiment l'amélioration technique de nos élevage. Car c'est comme ça qu'on sortira un revenu et que l'on développera nos exploitations. C'est tout l'enjeu de la « Reconquête ovine », prônée par la Fno et qui doit permettre de mener très rapidement des actions axées sur la technique et le prix. Dans le Puy-de-Dôme, le travail du CAD* ovin, sous l'égide de la FDO, a permis -sur la base d'une étude technique-économique conduite sur 8 exploitations- de conclure au retour d'un revenu au même niveau que les autres productions sous condition de technicité dans la conduite de nos élevages. La maîtrise génétique, l'alimentation, l'amélioration des conditions de travail (bâtiments, parcs de tri, manipulation des animaux...) sont autant de thèmes sur lesquels les éleveurs de moutons doivent travailler. Des formations sont et seront proposées pour accompagner chacun d'entre nous, de même que l'appui technique sera développé par les différents partenaires de terrain : coopératives, Chambre d'agriculture, centre de gestion, Ede... L'objectif est de recréer une dynamique autour de la production, coordonnée par la Fdo.


*Conseil agricole départemental.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui