L'Auvergne Agricole 20 décembre 2012 à 09h38 | Par F.Antheaume

Equipe - Elections Chambre d’agriculture : Annie Marret, bientôt une éleveuse à la présidenceElections Chambre d’agriculture

Syndicats majoritaires depuis 30 ans, l’Udsea et JA 63 présentent au scrutin une équipe soudée, fière de son action et sûre de ses orientations pour l’avenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une partie des candidats réunie le 17 décembre dernier
Une partie des candidats réunie le 17 décembre dernier - © M. Brut

Cette liste, menée par Claude Raynaud et Patrick Levet, présidents de l’Udsea et de JA 63, vise à installer à la présidence de la Chambre d’agriculture, Annie Marret.

 

La Chambre d’agriculture : organe charnière dont l’action doit gagner en lisibilité

Pour l’Udsea et les JA, la Chambre d’agriculture est une instance clé pour la défense des intérêts des agriculteurs. Elle porte, en effet, la voix de la profession dans toutes les instances et toutes les commissions qui touchent à l’agriculture.

Depuis quelques décennies, les centres de décisions s’éloignent. Aujourd’hui, défendre des problématiques locales nécessite souvent de se déplacer hors du département.

- la majorité des soutiens financiers se négocie à Bruxelles,

- la gestion de l’eau se gère à l’échelle du Bassin versant Loire Bretagne à Orléans,

- nombre de services se régionalisent dans tous les domaines.

Pour continuer de porter efficacement la voix des agriculteurs du Puy de Dôme, la Chambre a envoyé ses représentants à Orléans, Paris ou Bruxelles. Se faisant, son action a parfois perdu en visibilité malgré les avancées obtenues pour le département.

Pour l’Udsea et les JA, l’une des priorités à l’avenir sera de renforcer le lien et la communication avec les agriculteurs pour que l’action de la Chambre parfois lointaine soit portée par l’ensemble des élus pour être connue et perçue de tous.

Un bilan assumé

Ces 6 dernières années, les agriculteurs ont traversé de nombreuses crises : économique, sanitaire, financière, climatique…

A la tête de la Chambre, l’Udsea et les JA ont fait des choix décisifs pour donner les moyens aux agriculteurs de se moderniser, de gagner en compétitivité et finalement d’être encore présents aujourd’hui. Par cette action et grâce au travail mené en concertation avec les organisations professionnelles agricoles et les filières, l’agriculture puydomoise a fait face.

 

Un projet syndical pour piloter l’action de la Chambre d’agriculture

De nouveaux défis se présentent pour demain : faire face à la dérégulation des marchés, répondre à une demande alimentaire mondiale en pleine croissance… tout en continuant de préserver l’environnement. C’est pourquoi, l’Udsea et JA ont construit un projet syndical ambitieux qui orientera l’action de la Chambre d’agriculture pour les 6 prochaines années. S’il fallait le résumer en une phrase : « Notre métier c’est produire pour un revenu dans un territoire vivant ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui