L'Auvergne Agricole 10 janvier 2019 à 16h00 | Par Sophie Chatenet

Encadrement des promotions : les distributeurs tentent-ils de saboter les EGAlim ?

Alors que l'encadrement des promotions à 34 % de la valeur des produits alimentaires est entré en vigueur au 1er janvier, le réseau FNSEA+JA dénonce la persistence des rabais pouvant aller jusqu'à 50%.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La loi alimentation prévoit un encadrement strict des promotions abusives sur les produits alimentaires.
La loi alimentation prévoit un encadrement strict des promotions abusives sur les produits alimentaires. - © Pamac

Encadrement des promotions : les distributeurs tentent-ils de saboter les EGAlim ?

Alors que l'encadrement des promotions à 34 % de la valeur des produits alimentaires est entré en vigueur au 1er janvier, il est effarant de constater que certaines enseignes de la grande distribution n'ont pas encore intégré la nouvelle législation sur les étiquettes et dans les catalogues. En effet, nombre de promotions ont été constatées sur des produits alimentaires, bruts (porc, vin...) ou transformés avec des rabais de l'ordre de 50 %. La loi n'est donc pas encore respectée ! Le réseau FNSEA+JA surveille étroitement les comportements d es enseignes en matière de promotions. Nous dénoncerons toute tentative de contournement ! Nous attendons de l'Etat qu'il soit ferme face à de tels agissements et qu'il rappelle ce que risquent les opérateurs à flirter de cette manière avec la légalité. De plus, il revient à la DGCCRF d'indiquer clairement les modalités de contrôle de cette ordonnance. La meilleure manière de saboter cette expérimentation, dont la durée est limitée à deux ans, serait de ne pas la respecter afin de « prouver » qu'elle n'est pas efficiente. Nous demandons aux distributeurs de cesser ces pratiques, et aux pouvoirs publics de les sanctionner.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui