L'Auvergne Agricole 19 juillet 2012 à 15h54 | Par C.Rolle

Elections Chambre d'agriculture 2013 - « Remettre la production au centre des débats »

Produire plus, accompagner le développement des exploitations en misant sur les hommes et les femmes, tels sont les enjeux du projet de l’Udsea et des JA du Puy-de-Dôme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 31 janvier 2013, le monde agricole renouvellera ses représentants au sein des chambres d’Agriculture (lire page 3). A cette occasion, l’Udsea et les Jeunes agriculteurs (JA) du Puy-de-Dôme présenteront une liste commune de candidats sur la base d’un projet commun.

Produire plus

Construit dans la continuité du programme de 2007, le projet 2013 de l’Udsea et des JA repose sur trois objectifs prioritaires : l’économie, l’Homme et le territoire. « Notre ambition première est de remettre l’acte de production au cœur du métier » indique le président de l’Udsea, Claude Raynaud. «Lors de toutes les crises, des chefs d’exploitations s’en sortent avant tout quand ils font le pari de produire, d’innover et de développer ».

Autre challenge: celui des hommes et des femmes dont l’objectif est avant tout de tirer un reve-nu de leur métier et de pouvoir vivre comme le reste de la société.

Pour cela, l’Udsea et les JA du Puy-de-Dôme insistent sur la nécessité « d’installer des projets réalistes et viables » d’accompagner la « transmission des exploitations » de «protéger le statut de chef d’exploitation actif » de « développer l’emploi en agriculture » pour « améliorer les conditions de vie ».

Sur l’axe « territoire », les deux syndicats mettent l’accent sur la levée des contraintes environnementales devenue essentielle pour maintenir une activité économique agricole forte et compétitive. « Nous devons arrêter la sanctuarisation de nos zones, protéger le foncier agricole et activer des politiques de compensation des handicaps » suggèrent Claude Raynaud et Patrick Levet, président des JA.

Des orientations syndicales

Pour atteindre ces objectifs, l’Udsea et les Jeunes agriculteurs font valoir une série de propositions : veiller sur la valorisation et le prix des produits, restructurer le foncier et obtenir la transparence fiscale. Plus précisément ils entendent orienter le conseil sur le développement et la compétitivité des exploitations, accompagner la modernisation des exploitations, optimiser le conseil technique en élevage, réduire les charges, viser l’autonomie fourragère des exploitations.

Enfin, dans le cadre des négociations sur la PAC, ils préconisent des outils de gestion des risques et la revalorisation des compensations de handicaps naturels. «Nous devons aboutir à la négociation d’une PAC acceptable pour les petites structures intensives » précise Claude Raynaud.

«En quelques mots notre projet Udsea /Ja vise à produire plus, dans des conditions viables et vivables, pour des hommes nombreux sur des territoires actifs » résume le président de l’Udsea. Et d’ajouter que dans ce schéma départemental, « chaque système de production a sa place ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui