L'Auvergne Agricole 28 mars 2013 à 10h22 | Par Claude Raynaud

Editorial - "Engager le dialogue et trouver l’intérêt général"

Claude Raynaud, Président de l’Udsea du Puy-de-Dôme

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © UDSEA 63

Deux mois après les élections Chambre d’agriculture, l’UDSEA s’oriente vers un nouveau départ afin de donner des perspectives aux agriculteurs du département. Ce n’est pas en ressassant le passé que nous allons avancer, mais en se tournant résolument vers le futur et en portant non seulement notre projet agricole, mais aussi un projet pour notre structure.

Le fonctionnement de l’UDSEA va se bâtir par étapes; en premier lieu nous devons savoir avec qui ?

A l’occasion de nos premières réunions, beaucoup d’agriculteurs s’interrogent sur le silence de Bruno Chaput ; ils ne comprennent pas son attitude. Je ne suis pas là pour juger, mais l’UDSEA n’attendra pas indéfiniment pour avancer. Elle le fera avec les personnes qui souhaitent la rejoindre et qui voudront travailler en toute franchise. Le débat doit s’ouvrir, personne ne détient toute la vérité, il faut simplement accepter d’engager le dialogue et trouver l’intérêt général.

Avec les négociations de la future PAC qui avancent et les bouleversements qui se profilent, le syndicalisme aura un rôle important à jouer. Pour cela, il nous faut une structure nationale forte, capable de porter nos revendications. En parallèle, nous devons continuer le développement et améliorer l’efficacité économique de nos exploitations. Pour seul exemple, les analyses de groupes font ressortir des coûts de production au kilo de viande, au litre de lait ou au quintal de blé allant du simple au double. Réfléchir, analyser vont permettre de faire progresser l’ensemble.

L’agriculture d’aujourd’hui n’est plus celle d’il y a vingt ans, le monde bouge, si nous restons immobiles nous serons vite dépassés. L’environnement reste aussi une de nos principales préoccupations, ce ne sont pas les dernières propositions qui vont nous rassurer. Les mesures doivent pouvoir être applicables dans les exploitations et pas seulement sur un écran d’ordinateur.

La technique, le développement, la formation, la production font partie des éléments fondateurs de notre syndicalisme. Sachons les mettre en œuvre pour bâtir une agriculture prospère et dynamique, sans oublier de communiquer sur nos actions, faire c’est bien, le faire savoir, c’est mieux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui