L'Auvergne Agricole 26 mars 2008 à 00h00 | Par FDPL

Editorial - Attention aux atterrissages difficiles !

Pascal Servier, président de la FDPL du Puy-de-Dôme

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Servier, président de la FDPL du Puy-de-Dôme
Pascal Servier, président de la FDPL du Puy-de-Dôme - © Auvergne Agricole

Il n'y aura pas d'atterrissage en douceur à l'arrêt des quotas. La seule adaptation proposée par la commission européenne est l'augmentation des quotas dans les années qui précéderont cette échéance. Telle est l'une des constatations faites lors du congrès de la FNPL à Saint Etienne. Il est indispensable de maintenir une production en relation avec le marché, des outils de régulation, une interprofession reconnue et responsable, et une politique de revenu des exploitants basée d'abord sur les prix et le travail des producteurs. Une révision à mi-parcours de la PAC doit conforter une politique de soutien plus équitable, tenant compte des handicaps, des productions en difficultés et des actifs. Une vraie politique de soutien des systèmes herbagers doit être mise en place sans pour autant opposer les agriculteurs entre eux.
Une volonté de trouver des moyens pour pouvoir faire face demain à des accidents climatiques ou sanitaires doit être exprimée. D'autres arguments ont été affirmés devant le ministre de l'agriculture et le président de la FNSEA par Henri Brichart lors de son discours de clôture. Placer l'acte de production au centre des débats, en affirmant sa valeur économique, sociale, stratégique voire environnementale, c'est l'un des arguments que la majorité des congressistes a voulu faire passer. En résumé, le congrès fut très offensif et tourné vers l'avenir avec des représentants fiers de la profession qu'ils défendent, à l'image de la campagne publicitaire inaugurée le même jour sous le titre « les producteurs de lait, vos amis pour la vie ! », ainsi que le site internet «www.jesoutiensleseleveurslaitiers.com ».
La FNPL compte bien avec l'aide de ses adhérents et forte de ses antennes régionales et départementales, dont fait partie la FDPL du Puy-de-Dôme, vouloir défendre au mieux les intérêts des producteurs de lait.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui