L'Auvergne Agricole 22 octobre 2008 à 15h03 | Par P.Servier

Edito - « Une insulte au travail des producteurs »

Pascal SERVIER, président de la FDPL. Les producteurs de lait doivent se préparer à agir

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal SERVIER, président de la FDPL
Pascal SERVIER, président de la FDPL - © Auvergne Agricole

Les représentants des producteurs ont abandonné les négociations sur le prix du lait après les propositions des entreprises de transformation : - 40 euros/t, - 70 euros/t pour le 4ème trimestre 2008 voire -100 euros pour le premier trimestre 2009 ! C'est une véritable insulte au travail des producteurs. Rien ne peut justifier de telles propositions, hormis les effets conjugués de la loi de modernisation de l'économie et de l'arrêt des recommandations interprofessionnelles.

Nous devons faire face à ce déni de bon sens. Il faut entrer en action et faire monter la pression envers les entreprises et la distribution. Préparons-nous à aller plus loin et montrer ce que peut devenir une filière sans production. De toute façon, à quoi cela sert de produire du lait qui ne vous sera pas payé et qui vous coûtera plus qu'il ne vous rapportera ?

Nous comprenons la situation mais nous n'acceptons pas d'être la variable d'ajustement de la filière. Ce ne sont certainement pas les producteurs qui ont provoqué une dégradation du pouvoir d'achat des consommateurs.

Alors, n'ayons pas honte de revendiquer ce qui nous revient de droit.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui