L'Auvergne Agricole 13 février 2019 à 15h00 | Par L'auvergne Agricole

Développer le sociétariat pour renforcer le modèle coopératif de la banque

Top départ pour les assemblées générales des Caisses locales de la banque verte régionale dont l’un des défis et de développer le sociétariat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Marc Dissard, Serge Charret et Pierre Magrin.
De gauche à droite : Marc Dissard, Serge Charret et Pierre Magrin. - © C. Rolle

Les assemblées générales des caisses locales du Crédit Agricole Centre France (CACF) débutent le 15 février jusqu’au 16 mars 2019 ; « Un rendez-vous traditionnel destiné à nos sociétaires afin d’échanger directement avec les représentants de leurs Caisses locale et régionale sur à la fois le contexte économique mondial et les activités conduites sur leur territoire par le CACF » explique Serge Charret, vice-président de la Caisse régionale du Crédit Agricole Centre France. 130 réunions vont donc se dérouler sur le territoire CACF, « et nous attendons près de 25 00 sociétaires sur les 356 000 répartis sur les 5 départements qui constituent la Caisse régionale à savoir :  l’Allier, le Cantal, la Corrèze, la Creuse et le Puy-de-Dôme ».
Cette année, le défi de la banque verte est de développer davantage le sociétariat afin de renforcer son modèle de banque coopérative. « Chaque client peut devenir sociétaire en souscrivant volontairement des parts sociales nominatives » indique Marc Dissard, membre du Comité de direction du CACF.  Les avantages ? bénéficier d’une carte et d’un livret sociétaire rémunéré au-delà du livret A, « mais devenir sociétaire du Crédit Agricole c’est aussi et surtout un état d’esprit axé sur le partage de valeurs comme le mutualisme, la proximité et le partenariat » précise Pierre Magrin, animateur des Caisses locales du Puy-de-Dôme.

« L’épargne d’ici pour financer les projets d’ici »


Dans le Puy-de-Dôme, les 37 assemblées programmées sont l’occasion pour les sociétaires de connaître les investissements de leur banque sur le département. « En collectant et en reprêtant sur son territoire le Crédit Agricole participe à la dynamique économique locale, souligne Serge Charret. Avec près de 5 milliards d’euros prêtés en 2018, nous sommes le premier financeur de l’économie de notre territoire. Notre ambition est de conforter ce rôle de financeur de proximité, utile à nos clients et à leurs projets. L’épargne que nous collectons permet en effet de soutenir des projets d’investissement de particuliers, d’agriculteurs, d’artisans, commerçants etc… »
La banque finance par ailleurs divers évènements sur le département via ses caisses locales qui accompagnent des actions de développement au profit d’associations ou de collectivités. En 2018, près de 2 400 projets ont été soutenus sur les cinq départements. À travers son association Passerelle, elle aide aussi les personnes en difficultés, victimes « d’accidents de la vie ». Près de 1200 personnes ont bénéficié de cette aide l’année dernière « 75% d’entre elles ont pu être “ remises en selle” » assure Serge Charret, également président de l’association qui fête, cette année, ses 20 ans.


C.Rolle

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui