L'Auvergne Agricole 17 octobre 2018 à 15h00 | Par L'auvergne Agricole

Des aides pour les producteurs AOP Saint-nectaire

Un nouveau contrat de filière entre l’Interprofession Saint-nectaire et le Conseil départemental est lancé jusqu’en 2021

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrice Viala, Serge Pichot, Nicolas Guittard et Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes-Sancy-Artense.
Patrice Viala, Serge Pichot, Nicolas Guittard et Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes-Sancy-Artense. - © C. Rolle

À l’occasion du Sommet de l’élevage, Serge Pichot, vice-président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme en charge de l’aménagement du territoire, et Patrice Viala, président de l’interprofession du fromage Saint-nectaire ont signé la convention du nouveau contrat de filière 2018-2021.  Dotée de 82 000€ en 2018, l’enveloppe propose un panel d’aides techniques aux producteurs de lait ou de fromages, « dans le but de pérenniser la production sur la zone » souligne Serge Pichot.
Le contrat de filière prévoit ainsi différentes actions pour encourager l’amélioration continue en élevage AOP Saint-nectaire ; les enjeux étant d’assurer la sécurité sanitaire, réduire l’utilisation des antibiotiques et adapter les exploitations au cahier des charges révisé.

Des aides techniques


Les interventions prévues dans ce contrat ont un caractère « préventif ». « Elles portent le plus en amont possible sur la conduite du troupeau » explique Patrice Viala. Elles concernent : la sécurisation des pratiques de la traite en lien avec les services du conseil élevage de l’EDE ; la valorisation des prairies naturelles par une aide aux producteurs à mieux connaître leur composition ; le suivi technique des élevages de génisses pour sécuriser le troupeau laitier de demain , « cela consiste à aider les éleveurs à accéder  aux doses sexées afin de répondre à l’obligation du cahier des charges d’animaux nés et élevés sur la zone » précise le président de l’interprofession.
« La signature de ce contrat de filière 2018-2021 revêt un enjeu économique fort ; l’agriculture tient en effet une place importante dans le Puy-de-Dôme. Elle participe à la dynamique économique du département et répond aux enjeux touristiques à travers, notamment, ses appellations » indique le vice-président du Département. Pour Patrice Viala, le soutien du département participe également à « maintenir le renouvellement des générations dans la filière Saint-nectaire ».


C.Rolle

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui