L'Auvergne Agricole 24 juin 2011 à 11h00 | Par Bénédicte Boissier et Magali Boulleau

Déclaration pac - L’utilisation de Télépac, une réussite dans le Puy-de-Dôme

Les agriculteurs du Puy-de-Dôme se sont appropriés Télépac, et ont ainsi donné la preuve de leur capacité à utiliser les outils Internet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Direction départementale des territoires a également assuré un service Télépac dans ses locaux, et a mis à disposition des techniciens et des étudiants pour aider les agriculteurs à bien faire.
La Direction départementale des territoires a également assuré un service Télépac dans ses locaux, et a mis à disposition des techniciens et des étudiants pour aider les agriculteurs à bien faire. - © Chambre d’agriculture

En effet 2927 exploitants ont fait leur déclaration sur Télépac, et environ 500 ont demandé à un prestataire de faire leur déclaration via Internet.

 

Une progression fulgurante

Conscients de l'enjeu de l'appropriation de l'outil informatique pour les agriculteurs, les organisations de développement du Puy-de-Dôme, se sont mobilisées pour permettre aux agriculteurs d'utiliser Télépac, pour faire leur déclaration 2011.

Ces derniers ont répondu présents, et ont su relever le défi. Ainsi près d'un agriculteur sur deux a déposé sa déclaration via l'outil informatique. Les techniciens de la Chambre d'agriculture ont tenu des permanences dans les Petites régions agricoles et au siège, pour la plus grande satisfaction de ceux et celles qui sont venus faire leur déclaration dans ces locaux. Témoignages…

 

Bien mieux que les formulaires papier

Isabelle Bousset, qui élève un troupeau laitier à Olby au sein du Gaec de la Sioule, a l'an passé, réalisé seule sa déclaration de parcelles via Télépac.

Cette année, elle a choisi de la faire dans les locaux de la Pra Dômes-Hautes-Combrailles, à Rochefort-Montagne, où se sont déroulées plusieurs formations.

"C'est bien d'avoir quelqu'un qui regarde avec vous ce qu'il faut faire ou pas. Je devais rentrer des changements de parcelles. Comme mon dossier était déjà enregistré, j'ai pu aller assez vite, grâce également à l'appui de Nathalie Mallet qui m'a bien appuyée."

Isabelle souligne préférer avoir recours à l'informatique pour remplir sa déclaration, "car c'est beaucoup plus léger que les formulaires papier." Elle a d'ailleurs décidé de ne plus les recevoir. "J'essaierai l'an prochain de faire seule ma déclaration," mais se réserve la possibilité de demander encore des conseils, ne serait-ce que par téléphone.

 

Aller vite et bien

Pour la première fois Teddy Tissot, a rempli sa déclaration de parcelles avec Télépac.

"J'en avais entendu parler par des voisins, et la Pra Livradois-Forez m'avait prévenu de la possibilité de venir la faire dans ses locaux à Ambert, dans le cadre d'une formation. J'ai décidé d'y aller, en pensant qu'ainsi j'irai plus vite." Et cela a marché, puisque cet éleveur laitier en Gaec du Beilloux à Beurières, explique avoir trouvé cette saisie "pratique, rapide.

Avec Fernand Oulion nous avons mis environ 2 heures pour tout rentrer, sans rencontrer de difficulté. C'est certain, je continuerai l'an prochain, mais pas seul. Je retournerai à la Pra , on ne sait jamais des fois que ça buzz à la maison ! (rires)"

 

« Super simple ! »

"Quand la Ddt(1) m'a envoyé les formulaires papier à remplir pour la déclaration de surfaces, j'ai appris que je pouvais la faire avec Télépac. Et ce, en prenant rendez-vous (entre autres possibilités), avec ma Pra."

Mickaël Mourdon, éleveur allaitant charolais à Espinasse en GAEC avec son père, a alors appelé la Petite région agricole Combrailles, alerté par le fait "que dans 2-3 ans, il n'y aurait plus de formulaires papier. J'ai anticipé ! et j'ai suivi une formation."

Avec l'appui d'Elise Combemorel et de Marie-Claire Pailleux, il a enregistré ses îlots, et trouvé cette action "super simple ! Elles m'ont bien expliqué le fonctionnement, ensuite j'ai travaillé seul. J'ai mis à peine 2 h. C'est beaucoup plus rapide que sur papier."

Il a rentré ces données à… Espinasse, dans une salle de la mairie. En effet tout a été mis en œuvre dans le Puy-de-Dôme, afin que les agriculteurs bénéficient d'un service de proximité Télépac.

"J'ai coché non à la demande : voulez vous recevoir les formulaires papier ? Je pense faire ma déclaration seul l'an prochain. Toutefois je n'hésiterai pas à téléphoner à la Pra en cas de besoin !"

 

Un simple transfert

Patrice Quinty céréalier à Maringues sur la Pra Limagne Nord, a rentré ses données sur Télépac à Aubière à la Chambre d'agriculture, avec l'appui de Frédéric Moigny, technicien du Service Agronomie et Environnement. "J'ai fait cela en 5 minutes !" Son atout ? "J'ai opté pour Mes P@rcelles(2), j'avais donc déjà rentré toutes les surfaces de mon exploitation. J'ai eu juste à les transférer sur Télépac, et à vérifier que tout allait bien. C'est rapide et le risque d'erreur se révèle faible."

C'est la première fois que Patrice Quinty utilise ce service, et il compte bien y revenir l'an prochain. A priori seul, "mais comme des fois on oublie ce qu'il faut faire d'une année sur l'autre, je retournerai rentrer les données à la Chambre d'agriculture s'il le faut. C'est certain, je ne ferai plus mes déclarations de parcelles sur papier!"

 

(1) Direction départementale des Territoires

(2) Mes P@rcelles : outil Internet pour piloter les parcelles de l'exploitation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui