L'Auvergne Agricole 11 janvier 2017 à 08h00 | Par Karen Maruel

« De la solidarité pour surmonter les difficultés » !

L’association organise régulièrement des groupes de paroles pour permettre aux agriculteurs en difficulté d’échanger sur leur situation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Solidarité paysans apporte soutien et conseils dans l’anonymat et la confidentialité.
Solidarité paysans apporte soutien et conseils dans l’anonymat et la confidentialité. - © Fotolia

Ambiance chaleureuse et amicale au groupe de parole organisé par solidarité paysans. L’association créée en 2006 met régulièrement en place des réunions dans lesquelles les agriculteurs peuvent échanger sur leur parcours, aussi bien professionnel que personnel. L’occasion de partager dans la plus stricte intimité avec des interlocuteurs dans des situations similaires.

 

Une aide précieuse

Tous se sont souvenus de la manière dont ils ont contacté l’association. Un couple d’agriculteurs se rappelle avoir sollicité leur aide dès leur ouverture. « On a lancé un appel au secours. Nous avons trouvé une oreille attentive dès le départ. Nos attentes ont été comblées, on a eu un réel accompagnement physique ».

Pour chacun, solidarité paysans a su être un véritable médiateur avec les différentes structures agricoles, permettant d’avoir un œil neuf, indépendant et plus objectif sur leur situation personnelle. L’association apporte une aide spécialisée puisque les bénévoles sont généralement des agriculteurs exerçant leur activité dans la même filière agricole. «On hésite à appeler mais on a tort, car on est très bien reçus et rassurés dès le premier coup de téléphone. Ils m’ont envoyé quelqu’un avec un bénévole. Sans l’association j’aurais arrêté l’agriculture ».

 

Un appui dans les démarches administratives

Tous les agriculteurs s’entendent, « solidarité paysans est un booster pour aider à effectuer les démarches administratives ».

Au-delà même, les bénévoles sont de meilleurs interlocuteurs face aux instances professionnelles et ils arrivent à obtenir des réponses. « C’est rassurant car nous ne sommes pas seuls. On se rend compte que c’est une association très sérieuse, elle apporte beaucoup plus que ce que l’on pense ». Démarches auprès de la MSA, des banques ou des tribunaux, les compétences des bénévoles sont nombreuses.

Un soutien moral et psychologique

« On a quelqu’un à qui parler en dehors de la cellule familiale et amicale, qui vous écoute et qui vous comprend. C’est une oreille globale, toute la famille est aidée. Je regrette de ne pas avoir fait appel à eux avant ».

Le problème est que parler de ses problèmes reste un tabou dans le milieu agricole. Or selon le psychothérapeute de l’association, « il faut démystifier les préjugés sur les agriculteurs : quand on crée un cadre, ils osent exprimer leurs sentiments».

Intimité, discrétion et confidentialité sont les maîtres mots et la force de solidarité paysans. Le contact avec l’association leur a permis à tous de se rendre compte qu’ils n’étaient pas les seuls à rencontrer des difficultés, il est alors plus facile de partager son ressenti : « ça donne envie de remonter la pente. Tout seul, je ne m’en serais pas sorti ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui