L'Auvergne Agricole 06 février 2019 à 15h00 | Par L'auvergne Agricole

D’ici quelques heures nous saurons…

Baptiste Arnaud, Président de JA Puy-de-Dôme

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA63

La campagne électorale est terminée depuis une semaine. Où en est-on désormais ?


A l’heure où vous lirez ces lignes, les services de la préfecture du Puy-de-Dôme, appuyés par des scrutateurs, nommés parmi les électeurs, seront en plein travail de dépouillement. Avec plus de 2420 votes par correspondance reçus et 1220 votes en ligne pour le collège des exploitants, le travail est considérable. Nous espérons avoir un aperçu des résultats d’ici ce soir. Et de toute façon, demain, vendredi 8 février nous saurons. Vous pouvez d’ores et déjà suivre en direct sur la page Facebook de votre journal et sur le site internet de l’Auvergne Agricole le déroulement du dépouillement. Vous avez également la possibilité de vous rendre sur place dans les locaux de la DDT, rue Léo Lagrange, à Clermont-Ferrand. Quant à la participation, elle baisse de 10 points par rapport aux précédentes élections chambre (56%). Malgré cela le Puy-de-Dôme est le mieux placé des 12 départements de la grande région. Et si l’on se compare aux autres élections professionnelles (Chambre des métiers, Chambre de commerce), nous sommes loin devant. Ne nous le cachons pas, l’intérêt pour ces élections renforce la crédibilité des vainqueurs !

Comment s’est déroulée cette campagne ?


Nous n’avons pas à rougir de notre travail. Nous avons mené une campagne honnête et sans coups bas. L’équipe JA+FNSEA, au travers de plus de 20 réunions locales, a rencontré plus de 800 agriculteurs. Certes ce n’est pas la totalité des exploitants du département mais c’est une bonne moyenne. Nous tenions à remercier toutes les personnes qui se sont associées à ces rencontres, nos présidents et nos délégués cantonaux, nos adhérents et sympathisants… sans qui nous n’aurions pas pu rassembler autant de monde dans nos réunions et donc réaliser le meilleur taux de participation de la région AuRa. Nous avons expliqué notre projet, nos ambitions pour une chambre d’agriculture renouvelée, à l’écoute des agriculteurs et qui prendra position autant de fois qu’il le faudra. Une chambre d’agriculture doit pouvoir peser de tout son poids dans les décisions et doit donner de la lisibilité aux exploitations agricoles. Demain nous saurons si les agriculteurs ont choisi de nous faire confiance.

Qu’est-ce que vous retiendrez de cet événement ?


Nous avons encore croisé des personnes impliquées et soucieuses de leur avenir : c’est une source de motivation, un encouragement. Je pense que les idées que l’on propose sont largement partagées. Nous sommes les seuls à avoir proposé des listes dans tous les collèges. En aucun cas il fallait délaisser les groupements, les anciens exploitants et les propriétaires. Nous prouvons notre capacité à créer une Chambre d’agriculture homogène et unie. Une Chambre d’agriculture qui aura à cœur de retourner dans les territoires, pour les faire revivre. Une Chambre d’agriculture qui va redéfinir un cap à l’agriculture du département.

Propos recueillis par Emilie Chantegrel

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui