L'Auvergne Agricole 25 janvier 2007 à 00h00 | Par F.C.

Conférence - Edgard Pisani : Réhabiliter la politique

Venu à l’espace Multimédia à Clermont-Ferrand le 4 janvier dernier, Edgard Pisani, ce jeune homme de 88 ans a, lors d’une très intéressante et brillante conférence, présenté la conception, basée sur la réforme, que peut avoir un vieil homme sur la politique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Invité par l’Association des Amis du Temps des Cerises, Edgard Pisani a « décoiffé » un public qui ne s’attendait sans doute pas à une telle prestation d’un homme qui se classe «à gauche», mais qui est convaincu qu’il faut réformer l’Etat.
En effet, l’Etat dont on ne peut douter des capacités et de la compétence, s’occupe de choses qui ne le concernent pas. Il faut le «dégraisser », car il est administré par des gens qui ne connaissent que l’Etat, qui n’ont été formés que dans un moule étatique. Mais ils ont oublié des fondamentaux et notamment ce qui est la caractéristique de notre pays, à savoir, sa diversité. La France est une création de toute pièce par l’état jacobin qui, en s’appuyant sur les idées généreuses de la gauche, en a fait un état trop dominant apte à « pisser de la circulaire », aboutissant à une bureaucratie hypertrophiée qui devient incapable d’aborder les grands problèmes qui se posent tels que l’immigration ou la dette du pays.
Alors que le rôle de l’Etat est la nécessité d’avoir une vision globale des problèmes pour bien prendre en compte leur complexité et faire que la politique s’intéresse à la « réalité dans toutes ses contradictions ».
Edgard Pisani propose dans son dernier ouvrage «Vive la révolte !» que toutes et tous se mettent ensemble pour réfléchir et trouver la bonne médiation qui permettra d’entreprendre la réforme nécessaire demandée par la société et en particulier par les jeunes.

Le déclin du travail
Edgard Pisani est obsédé et effrayé par le déclin du travail, alors qu’il est un élément fondateur de la société.
Il estime que l’on devrait réfléchir à 2 types de travaux à effectuer dans une vie : le travail économique régi par des lois économiques et des médiations internes normales, responsables et raisonnables et une autre phase de travail au service de la société, permettant à chacun, en fonction de ses goûts et de ses aptitudes, de se mettre au service de la société.
Il a aussi affirmé qu’il était nécessaire de tenir compte des réalités et que l’on ne devait être ni sous la domination des lois économiques, ni sous la férule de la seule volonté des travailleurs. Il faudra donc réfléchir ensemble et il faudra aboutir à des compromis acceptables par tous, grâce à la médiation.

Et l’agriculture ?
L’agriculture est une profession qui a beaucoup appris et apprend encore à Edgard Pisani, car on y parle d’économie agricole, d’environnement et de démographie. Et ces trois éléments sont à la base de bien des problèmes de société en France, mais aussi dans tout le monde.
Au départ, il y avait l’homme nature puis à force de mettre en place des procédés pour tirer toujours plus de la nature, on pourrait en arriver au devenir de l’homme contre la nature.
Mais, il ne faut pas dire n’importe quoi non plus. On ne peut parler de surproduction quand on sait que pour éviter le moins, on est obligé de chercher le plus. De même, ne perdons pas de vue que plus de 800 millions d’êtres humains ne mangent pas à leur faim et que nous sommes encore dans une phase de croissance de la population mondiale de l’ordre de 3 milliards d’hommes et de femmes. Qu’allons-nous en faire ? Ne leur refusons pas une éventuelle aide alimentaire pour les aider à devenir eux-mêmes producteurs de biens.
A ce niveau de sa réflexion, Edgard Pisani pense que face à la révolte, nous n’avons que trois attitudes possibles. La résignation, mais elle n’aboutit à rien. La révolution, elle mène à l’impasse. Seule nous reste, la réforme où nous mettrons tout en oeuvre pour que « la démocratie devienne civilisation dans un monde qui tend à devenir réalité. Il y a urgence. »

Tous ces thèmes sont exposés et développés dans l’ouvrage qu’Edgard Pisani vient de publier aux Editions du Seuil : Vive la révolte ! Un vieil homme et la politique.
Tous ces thèmes sont exposés et développés dans l’ouvrage qu’Edgard Pisani vient de publier aux Editions du Seuil : Vive la révolte ! Un vieil homme et la politique. - © Auvergne Agricole
Vient de paraître


Tous ces thèmes sont exposés et développés dans l’ouvrage qu’Edgard Pisani vient de publier aux Editions du Seuil : Vive la révolte ! Un vieil homme et la politique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui