L'Auvergne Agricole 15 février 2008 à 00h00 | Par Virginie JOHANNEL

Comité national à l’Installation - Entre Aligot et Installation en agriculture, Michel Barnier répond aux JA

C’est à Laguiole, sur les plateaux de l’Aubrac que le ministre de l’Agriculture a été invité par les Jeunes Agriculteurs afin de participer au Comité national à l’Installation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La venue du Ministre était très attendue du fait du contexte actuel pour l'Installation en Agriculture. Financement de l'installation, nouveau dispositif d'accompagnement...autant de sujets abordés par Michel Barnier au cours du CNI, et par tous les partenaires de l'installation présents ce jour.
Concernant les prêts bonifiés JA, les nouveautés pour 2008 ont été présentées. Un nouveau plafond a alors été défini ; il s'agit de l'équivalent subvention ne pouvant excéder 11 800 euros en zone de plaine et 22 000 euros en zone défavorisée. En contre partie, le plafond des 110 000 euros n'a plus lieu d'être. Même si cette proposition correspond à la volonté de l'Etat concernant la maîtrise de ses dépenses, son intérêt est très limité pour les bénéficiaires de ces emprunts notamment lorsque les taux du marché sont élevés.
Autre point, très attendu, la mise en place du nouveau dispositif d'aides à l'installation, plus souvent appelé PPP.
• Concernant la capacité professionnelle, la liste des diplômes l'octroyant va être revue (et élargie).
• Point Info Installation : il devient un passage obligé pour les porteurs de projet. Il va alors être généralisé et sous l'autorité des CDI (Comité Départemental à l'Installation). Concernant les CDI, ils seront une sous branche installation des CDOA et seront co-présidés par le Préfet et les JA.
• Le PPP sera approuvé par le Préfet avec avis de la CDOA si nécessaire. Une fois réalisé, il sera validé par la CDOA en même temps que le PDE (anciennement l'EPI).
• Le PPP devra se composer de modules individuels et collectifs.
Concernant le financement de ce parcours, aucune annonce n'a été faite, il a simplement rappelé sa volonté de conforter le budget actuel destiné au Renouvellement des Générations (DJA et Prêts bonifiés)
Pour conclure son discours, Michel Barnier a détaillé l'échéancier de mise en oeuvre de ce nouveau parcours. Le cadre national devrait être écrit à la fin du 1er semestre 2008, ce qui permettra ensuite de travailler sur les adaptations régionales de ce dernier. La mise en oeuvre se fera dans la foulée, permettant ainsi d'avoir un dispositif opérationnel début 2009.
L'intervention du Ministre a semblé décevoir certains participants au CNI. Il est vrai que le nouveau parcours, est travaillé depuis plusieurs mois maintenant au sein des départements et les JA auraient aimé du concret en terme de date mais surtout de financement ! Les débats vont désormais avoir lieu en région où vont probablement s'affronter différentes visions. « Ménager la chèvre et le chou » ne sera pas forcément le mot d'ordre des JA. Avant tout, il va falloir défendre un métier qui demande du professionnalisme et de la responsabilité.

 

Il a dit... Philippe Meurs, président des JA

« Une nouvelle page de l'installation est en train de s'écrire »
Nous sommes réellement satisfaits que Michel Barnier ait concrétisé officiellement le nouveau parcours à l'installation. Il a donné le coup d'envoi à un nouveau dispositif d'accompagnement à l'installation très prometteur qui permet de personnaliser davantage l'accompagnement à l'installation à tous les porteurs de projets, afin de prendre en compte concrètement la diversité des situations des candidats.
Le ministre a par ailleurs promis que les pouvoirs publics ne se désengageraient pas par rapport à la situation actuelle. Les candidats disposeront d'un crédit formation pour l'élaboration de leur plan de professionnalisation personnalisé. De notre côté nous avons l'assurance d'être soutenus par tous les partenaires qui nous accompagnent tels que les Adasea, les chambres d'Agriculture, Vivea, Safer, MSA, FNSEA... Michel Barnier a confirmé également l'annonce qu'il avait faite d'un maintien des taux des prêts JA à
2,5 % en zone de plaine et 1 % en zone défavorisée.
Sur 10 000 installations de jeunes de moins de 40 ans, 6000 sont actuellement aidées. Le nouveau dispositif d'accompagnement à l'installation devrait permettre d'en récupérer la moitié. Soit 2000 de plus. L'objectif est que tous les départements aient basculé vers le nouveau dispositif au mois de juin prochain.
Je suis convaincu que nous sommes en train de réécrire une nouvelle page de l'installation avec l'élaboration d'un livre blanc qui sera présenté au Salon de l'Agriculture. Notre ambition est qu'il soit signé par le président de la République pour lui donner la plus grande solennité possible.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui