L'Auvergne Agricole 17 avril 2009 à 16h57 | Par B. Boissier

Chambre d’agriculture - Prodiguer des soins alternatifs à son troupeau de bovins

‹ Donner des soins alternatifs aux bovins laitiers et allaitants, tel a été le thème d'une formation, organisée par les Petites Régions Agricoles Livradois-Forez et Dore-Bois Noirs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des éleveurs qui souhaitent procéder différemment dans la conduite sanitaire de leurs troupeaux.
Des éleveurs qui souhaitent procéder différemment dans la conduite sanitaire de leurs troupeaux. - © DR

Afin d'apprendre à utiliser des méthodes alternatives (prévention, phytothérapie, homéopathie), sur leurs troupeaux, une douzaine d'éleveurs, des Pra Dore-Bois Noirs et Livradois-Forez, ont opté pour un stage sur deux jours (voir encadré)).

 

Une demande des agriculteurs

Cette formation procède d'une demande d'agriculteurs auprès de leurs Pra.

En témoigne Dominique Boithias, qui transforme une partie de sa production en fourme d'Ambert, vendue au marché d'Ambert et sur son exploitation. Il raconte avoir sollicité les services de la Chambre d'agriculture, "pour avoir des pistes de réflexions, afin de mieux connaître les techniques alternatives qui s'offrent à nous aujourd'hui." Il explique avoir recours depuis quelques temps déjà à ces pratiques, mais qu'il souhaitait "avoir davantage d'informations, via une formation."

Les stagiaires, éleveurs laitiers et allaitants, ont relevé : " au point de vue santé des animaux, on doit aujourd'hui procéder autrement ; c'est bien de se former à d'autres techniques, d'apprendre d'autres méthodes..." Et ce pour les bovins mais aussi pour les chèvres. En effet les questions de  Sabine Tholonias, qui élève des bovins et des chèvres, a permis de constater que ce qui convient aux bovins, va aussi pour les caprins (notamment en divisant les doses).

 

Comprendre et mettre en pratique

Gilles Grosmond, docteur vétérinaire, dispense depuis de nombreuses années cette formation, en France et à l'étranger. Il explique que le but est de "comprendre les mécanismes de défense des animaux, de construire des techniques d'élevage qui les optimisent. Au-delà des impératifs économiques, il s'agit de prendre en compte la santé animale et le bien être des animaux."

Devant des stagiaires très à l'écoute (ils ont pris beaucoup de notes ! voir photo), il a exposé, entre autre, les mécanismes généraux de l'immunité et l'influence des techniques d'élevage, la gestion de ces mécanismes par des solutions préventives et curatives, le tarissement sans antibiotique, les pathologies du veau...

Il souligne la capacité des éleveurs à s'adapter à de nouvelles techniques, en matière de con-duite sanitaire des animaux : "ils n'ont pas d'a priori, restent attentifs et curieux à ce qu'on leur explique, posent des questions." 

 

Programme

Ce stage sera reconduit à l'automne.

- Mécanismes généraux de l'immunité et influence des techniques d'élevage.

- Gestion de ces mécanismes par des solutions préventives et curatives.

- Mécanismes de défense de la mamelle, gestion des vaches à cellules et des mammites aiguës.

- Tarissement sans antibiotique, préparation au vêlage, maladies métaboliques.

- Pathologies du veau et élevage des génisses.

 

Renseignements auprès de la PRA Livradois Forez, 19 av de Lyon, 63600 AMBERT

au 04 73 82 09 74   -   courriel  lf@puy-de-dome.chambagri.fr

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui