L'Auvergne Agricole 08 juillet 2010 à 10h55 | Par S. Giraud

Céréales Vallée - Le projet « semences de demain », un bond en avant pour la génomique

nitié en 2006, le projet « Semences de demain », piloté par le pôle de compétitivité Céréales Vallée, va permettre de mobiliser des outils et ressources pour une meilleure valorisation de la génomique, avec à la clé la création de nouvelles variétés de blé et de maïs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le bilan du projet « semences de demain » a été réalisé, la semaine dernière, dans les locaux de l’Inra de Crouël.
Le bilan du projet « semences de demain » a été réalisé, la semaine dernière, dans les locaux de l’Inra de Crouël. - © Auvergne Agricole

Fruit d'un partenariat pu-blics/privés, le projet « semences de demain » a été initié par le pôle de compétitivité Céréales Vallée en 2006. C'est le premier grand projet du pôle, qui à terme, va permettre « d'inventer les céréales de demain », comme l'explique Michel Beckert, président de l'Inra et vice-président du conseil scientifique de Céréales Vallée. Quatre ans après le démarrage des travaux, l'ensemble des acteurs (dont Inra, Limagrain Europe, Biogemma et Agri Obtentions) se sont retrouvés dernièrement à l'Inra de Clermont-Ferrand pour faire le bilan.
Les quatre volets du projet(1) : «génotypage haut débit », « sélection assistée par marqueurs », « exploitation des ressources génétiques blé pour la sélection » et « nouvelles allèles » ont conduit à la création d'un catalogue de marqueurs moléculaires et de technologies qui permettent de faire de l'analyse de gènes sur céréales de façon puissante. Les données de génotypage sont maintenant utilisées dans des programmes de sélection. La sélection assistée par ordinateur s'est généralisée à la suite du projet chez Limagrain. La région Auvergne dispose donc désormais d'un potentiel de génotypage pour le blé unique en France qui la rend très influente sur la scène internationale.

Produire plus et mieux

Pour Pierre Pagesse, président de Limagrain et de Céréales Vallée, ce type de recherche est indispensable face aux défis que doit relever l'agriculture : « A l'horizon 2050, les agriculteurs devront nourrir neuf milliards d'habitants sur notre planète. L'innovation variétale doit continuer à rechercher des gains de productivité, dans le cadre de systèmes de production respectueux de l'environnement et de la santé des consommateurs ».
C'est tout l'objet du travail mené par le pôle de compétitivité, qui grâce à des projets tels que « semences de demain » a renforcé ses partenariats, contribuant ainsi au maintien sur la région d'une activité scientifique de haut niveau. La dynamique a permis d'orienter et d'entreprendre de nouveaux travaux, comme le projet Gentyane de plateforme régionale de génotypage, pour lequel les partenaires se sont mobilisés ensemble, dans le but de répondre à des appels à projets français ou européens. Enfin, les marqueurs moléculaires développés sont très utiles pour avancer dans le séquençage du génome du blé. Dans ce domaine, l'Inra est leader mondial grâce au projet conduit par Catherine Feuillet, chercheur de renom. Le séquençage permettra de fournir des connaissances indispensables à l'amélioration de cette céréale clé pour l'alimentation et l'agriculture.

(1) Le projet « semences de demain » n’est pas un projet Ogm. Il est destiné à l’agriculture conventionnelle.

 

Pierre Pagesse : « Les efforts déployés en génomique constituent un formidable atout pour la création variétale »
Pierre Pagesse : « Les efforts déployés en génomique constituent un formidable atout pour la création variétale » - © auvergne Agricole

En chiffres
- Coût du projet : 9.937 millions d'euros sur trois ans
- Quatre partenaires : Inra de Clermont-Ferrand et de Moulon à Gif-sur-Yvette, Agri Obtentions, Limagrain Europe et Biogemma.
- Treize publications et un brevet (Inra)
- Treize emplois créés en Cdd et quelque 130.000 heures consacrées au projet en Cdd.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui