L'Auvergne Agricole 15 avril 2010 à 11h28 | Par Bénédicte Boissier et Eric Brugière

Cad ovin - La production ovine mobilisée, des efforts encore à fournir

Les acteurs de la filière ont, lors de leur réunion au sein du Conseil agricole départemental ovin, travaillé sur le devenir de la profession, dans un contexte d’opportunités à saisir par les éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Eric Brugière responsable administratif du Cad, Michèle Delesveaux, présidente, François Madeuf Copagno, Céline Marville Ovimonts. Toute la filière est prête à aider les éleveurs ovins.
De gauche à droite : Eric Brugière responsable administratif du Cad, Michèle Delesveaux, présidente, François Madeuf Copagno, Céline Marville Ovimonts. Toute la filière est prête à aider les éleveurs ovins. - © DR

Michèle Delesveaux a rappelé les programmes d'action, de communication, mis en place, sur la reconquête ovine.
La présidente, a relevé le travail mené en faveur de la filière ovine : un document : «Gagner le pari de l'avenir» (voir Auvergne Agricole du 1 er avril) montre l'implication de tous les intervenants de la filière, de l'amont à l'aval. Il est en cours de distribution auprès de tous les prescripteurs, pour une diffusion à tous les producteurs.
A noter également que dans cette même optique, des techniciens des organisations professionnelles et de développement, rencontrent depuis quelques semaines, les éleveurs qui le souhaitent, afin de réfléchir ensemble à l'avenir.

Les journées ovines

Bilan positif pour ces rencontres organisées dans les lycées agricoles. "Les proviseurs sont demandeurs, en souhaitant que cela se passe dans leurs locaux, comme pour les Ovinpiades, a souligné Jean-François Vedel, président de la FDO. "Nous avons eu des jeunes qui ne savaient pas ce qu'était une brebis, d'où l'intérêt de les informer. D'autres nous ont posé nombre de questions." Richard Randanne a alors
relevé : "nous avons commencé par sensibiliser le corps enseignant à notre métier. Aujourd'hui nous en sommes à l'étape imprégnation, c'est bien."

 

Un appui technico-économique aux producteurs

"Nous avons obtenu vraiment une aide aux producteurs ovins." Michèle Delesveaux a décliné les thématiques retenues par les responsables des 4 départements auvergnats :
• Un appui production, pour des interventions dans les élevages supérieurs à 80 brebis (environ 70 élevages), avec moins 1,1 de productivité.
• La segmentation des marchés et l'hygiène réalisées par les organisations professionnelles chez leurs adhérents.
• L'appui et l'accompagnement des exploitants qui veulent travailler sur les coûts de production.

"On nous demande de coordonner nos moyens. C'est fait chez nous, mais on le formalise. On fera remonter les besoins de l'Auvergne."

Le Sommet de l'Elevage

C'est une première, se sont félicités les participants : "nous allons avoir pour cette édition (6, 7, 8 octobre), un pôle ovin spécifique, sous chapiteau. Des concours raciaux sont prévus en Rava et en Ile de France, sur un ring doté d'un écran géant.
On doit mettre tout en œuvre, tout le monde doit s'investir afin de réussir cette manifestation. "

Le congrès de la Fédération Nationale Ovine

Il se tiendra les 21 et 22 avril prochains, au Polydôme de Clermont-Ferrand. Il représente un moment important, pour montrer le rôle que doit jouer notre région, pour l'avenir de la production. Deux exploitations, en Combrailles, et Dôme-Hautes-Combrailles, recevront les congressistes, mercredi 21 avril, l'après-midi.
La réunion s'est conclue autour d'une discussion sur l'identification électronique. "Nous aurons, à partir de cette année, 3 ans pour faire le bouclage du cheptel reproducteur."
La présidente du Cad ovin a remercié les participants et rappelé "la production ovine représente un enjeu très fort. Nous devons continuer à inciter les éleveurs à progresser."

Retrouver dans notre édition le dossier Filière ovine à l'occasion du congrès de la FNO.

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui