L'Auvergne Agricole 22 août 2018 à 14h00 | Par Kim TIXIER

C’est la première fois qu’un concours de labour rassemble autant de monde

Mercredi 15août, les JA de l’intercanton d’Issoire organisaient Terre en fête, un événement dédié à l’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ourson fabriqué en bottes de paille par les JA pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs.
Ourson fabriqué en bottes de paille par les JA pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs. - © JA63

Organisé sur l’exploitation d’Antoine Dailloux à Sauxillanges, l’événement a été un véritable succès. Pour preuve, à 12h30 les 450 repas prévus pour le midi étaient vendus. Sur l’ensemble de la journée, les JA ont accueilli près de 3000 visiteurs et servi 700 repas.

Quentin Jaffuel, président du comité d’organisation, se réjouit de cette réussite : «La météo est au rendez-vous, le public s’est déplacé en nombre pour participer à cette journée. Par expérience, nous savons qu’il est parfois compliqué d’attirer du public à des manifestations agricoles, nous avons travaillé des mois durant pour justement proposer des animations qui attireraient un public nombreux et variés. Le pari est réussi et nous nous en réjouissons. A ma connaissance, c’est la première fois qu’un concours de labour départemental rassemble autant de monde dans le Puy-de-Dôme. C’est non seulement une fierté pour l’équipe organisatrice, mais aussi et plus largement pour le monde agricole. Cette journée est la preuve que les citoyens ne méprisent pas notre corps de métier comme on voudrait trop souvent nous le faire croire, et partager des moments ensemble, entre agriculteurs et consommateurs reste le meilleur moyen de casser les préjugés qui pèsent sur nous».

Il est vrai que les animations, toutes gratuites, étaient nombreuses et variées : tri de bétail à cheval, toro piscine, expositions et démonstrations de matériels agricoles, circuit de tracteurs à pédales, spectacle de moto trial, balade à poney et exposition photos. Même si l’objectif de cette édition était de plaire au plus grand nombre, les JA n’ont pas pour autant laissé de côté l’historique concours de labour à l’origine de Terre en fête puisque 17 concurrents étaient en lice pour le remporter.

Après 2 heures 30 d’épreuves, le jury, composé de professionnels agricoles, a départagé les concurrents. Pour le labour en planche, c’est, sans surprise, Antoine Renard, habitué des concours, qui s’est imposé. Pour le labour à plat, Mélissa Deltour a décroché la première place au grand plaisir des femmes présentes en nombre pour défendre leur légitimité à concourir aux côtés des hommes. Les deux finalistes participeront au concours régional qui se tiendra le week-end du 25 août à Chatenay.

Une fois de plus JA a su prouver qu’il sait organiser des événements tout public, communiquer positivement sur son métier et animer les territoires ruraux où il est souvent difficile d’attirer les foules. L’année prochaine, ce sont les JA de l’intercanton d’Ambert qui organiseront l’événement. Autant dire que la barre est haute, mais le challenge n’en sera que plus grand et les équipes plus motivées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui