L'Oise Agricole 05 juillet 2018 à 08h00 | Par HC

Bio: les filières face au défi de la structuration

Le ministre de l’Agriculture promet un plan ambitieux pour développer l’agriculture biologique d’ici 2022. Les filières se réjouissent de cet engouement, mais gardent les pieds sur terre: tout n’est pas encore structuré.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Cabarat, d’Interbev : Notre développement est suffisamment tonique pour participer à la couverture des 20% de produits bio en restauration collective, mais c’est à la filière entière de se mettre en ordre de marche.
Philippe Cabarat, d’Interbev : Notre développement est suffisamment tonique pour participer à la couverture des 20% de produits bio en restauration collective, mais c’est à la filière entière de se mettre en ordre de marche. - © X. Granet

Parce qu’elle n’en finit pas de séduire les consommateurs en quête d’une assiette à la composition plus saine, l’agriculture biologique croît. Néanmoins, toute l’énergie dont elle fait preuve ne suffit pas pour répondre à l’appétit des Français. Manque de moyens, ou de structuration ? Si tel est le cas, la filière est, depuis le 25 juin, armée d’un atout supplémentaire dans son jeu pour y remédier: le plan Ambition bio 2022.

Cette feuille de route décline en sept axes les solutions   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui