L'Auvergne Agricole 27 janvier 2012 à 11h08 | Par Mélodie Brut

Bio - L’autonomie fourragère, la priorité du Conseil Elevage Bi

Le Conseil Elevage dispose d’un service spécialisé en production Biologique. Il propose à ses adhérents des axes de travail qui diffèrent quelque peu du conventionnel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Boyer espère pouvoir optimiser sa production fourragère grâce au Conseil Elevage. Il en fera sa priorité lorsque la nouvelle machine à traire sera installée définitivement.
Michel Boyer espère pouvoir optimiser sa production fourragère grâce au Conseil Elevage. Il en fera sa priorité lorsque la nouvelle machine à traire sera installée définitivement. - © M.Brut

Le Conseil Elevage existe aussi pour les éleveurs Bio ! Et rien, ou presque, ne change par rapport au conventionnel. Le technicien travaille sur les mêmes bases et l’éleveur a les mêmes attentes. Cependant, certains points apparaissent prioritaires et d’autres, faciles à contrôler en conventionnel, le sont moins en Bio. Mais que ce soit l’un ou l’autre la recherche de la qualité et de la productivité est toujours au centre des réflexions.

 

Pareil ou presque

Le Conseil Elevage Bio est constitué comme le conventionnel. Le suivi de troupeau, les analyses de lait… sont présentes. Cependant, l’autonomie fourragère de l’exploitation est le point clef du conseil. Jean Zapata, technicien au Conseil Elevage, donne une grande importance à cette production : « En Bio, tout l’enjeu est dans l’autonomie fourragère. Le fourrage certifié coûte très cher. Nous insistons sur l’analyse des prairies et leur conduite pour garantir une production optimale.» Le technicien apporte une grande importance à l’identification de la flore lors de ses visites.

Le renouvellement des animaux est également un point important puisqu’il permet de garantir l’équilibre de la production. «Nous n’avons pas la même réflexion qu’en conventionnel. L’éleveur Bio a une approche plus durable et affective des animaux. Il va essayer de les sauvegarder. Le fait que les animaux certifiés soient difficiles à trouver joue sur la question du renouvellement.» La qualité du lait est également plus délicate à gérer en élevage Biologique. Le technicien du Conseil Elevage veille donc à apporter une attention particulière à ce point.

Un service sur mesure pour l’élevage Biologique et pour des éleveurs qui ont besoin de soutien.

 

« Il apporte des connaissances »

Mireille et Michel Boyer sont éleveurs laitiers et producteurs de St Nectaire Bio sur la commune de Besse. L’EARL comprend une centaine d’hectare pour 45 vaches laitières de race Abondance. Ils ont adhéré au Conseil Elevage afin d’obtenir quelques conseils. « Nous avions un problème de cellules dans notre lait. C’est principalement pour cette raison que nous avons adhéré au Conseil Elevage en 2010. Nous avons identifié l’origine du problème comme étant la machine à traire. Nous avons également trié quelques bêtes avec le technicien. Il nous a aussi conseillé sur l’administration des vermifuges. Le plus gros du travail est sur la gestion de l’herbe. Le technicien nous ap-prend à identifier les plantes pour savoir à quel moment il faut faire pâturer ou faucher. Depuis plus d’un an, le Conseil Elevage nous a apporté beaucoup de soutien. Cela va nous permettre d’optimiser notre production» témoigne Michel Boyer.

Le conseil permet donc de donner des outils de gestion aux éleveurs. De plus, des aides (disponibles en Bio et en conventionnel) prennent en charge une partie du coût du Conseil Elevage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui